Cinq minutes pour jouer

Simplicité volontaire, bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Mois : février 2020 (page 1 de 3)

3 jeux de sociétés à découvrir pour une soirée jeu de société

Ce soir, c’est un soir spécial.

La routine du dodo se déroule comme à l’habitude, à l’exception d’un mot glissé discrètement dans la chambre des plus grands : ” Restez en silence dans votre chambre pendant que j’endors les petits. Ensuite vous pourrez ressortir pour une soirée spéciale au sous-sol.” C’est quelque chose que je fais de temps à autre (pas assez souvent !), c’est une façon d’avoir du temps de qualité avec mes aînées sans sortir de la maison. Juste l’effet de pouvoir se lever après l’heure du coucher pour jouer ensemble, ça les rends très heureuse !

Mon activité préférée pendant ces soirées où on descend incognito pour prolonger la journée ? Les jeux de société! J’aimes découvrir de nouveaux aspects de la personnalité de mes enfants au travers ceux-ci.

Je vous présente trois jeux que j’ai eu la chance de découvrir ou redécouvrir récemment. J’avais envie de profiter du fait que mes plus vieilles comprennent maintenant des jeux plus complexes pour sortir des jeux 0-5 an. On aime les jeux de petits, mais le soir, c’est le moment de profiter de temps de “grands”. Et je dois dire que c’est vraiment le fun comme étape !!

J’ai prévu sortir ces jeux lors de notre prochaine soirée spéciale (pendant la relâche. 😉 )

Chronomino

Je n’avais jamais joué à ce jeu auparavant, j’ai donc proposé à mon mari de le tester en jouant avec moi avant de le montrer aux enfants.

Inspiré du jeu de dominos, cette version repensé convient aux 6 ans et plus.

C’est un petit jeu vraiment amusant, qui demande de la réflexion et nous y avons rejoué plusieurs fois. Chaque joueur commence la partie avec 8 pièces tricolores et doit être le premier à s’en débarrasser. Pour se faire, il faut faire correspondre deux couleurs d’une pièce à des couleurs déjà présentes dans le jeu.

Dès la première partie, nous avons été étonnés du niveau de défi présent et en prenant de l’expérience nous avons rapidement réussi à complexifier davantage nos combinaisons rendant le jeu d’autant plus amusant. C’est ce genre de jeu ou pendant le tour de ton adversaire, tu planifies ton prochain coup… et il défait ta prévision en utilisant le même emplacement ! :p

Les aventuriers du rail

Des amis se lancent le défi de construire un réseau ferroviaire reliant le plus de villes possible des États-Unis, voilà la prémisse de ce jeu particulièrement intéressant. Le contexte me parlais déjà beaucoup, je trouve ça vraiment cool comme idée de base !

Il s’agit d’un jeu de stratégie convenant aux 8 ans et plus : une version est également disponible pour initier les plus jeunes. Ce jeu représente exactement ce que je souhaitais dans ma sélection de jeu : il est tout aussi plaisant d’y jouer entre adultes qu’avec mes enfants. C’est un jeu de tactique, et les règles sont simples.

Spot it

Ce jeu format de poche ne prend que quelques secondes à préparer et met au défi notre rapidité. Il propose plusieurs mini jeux avec un fonctionnement commun : il faut repérer l’image identique sur deux cartes. Chaque fois qu’on y joue, viens un moment où un joueur déclare : ” je suis certain qu’il n’y a aucune image de pareille, il doit y avoir une erreur!!” Comme quoi, ça demande parfois plus d’attention qu’on peut penser. C’est ce que j’aime de ce jeu, c’est autant un défi pour les adultes tout en étant accessible aux enfants.

Divulgation: J’ai reçu deux de ces jeux dans le cadre d’une collaboration avec Asmodee Canada. Ces opinions reflètent les miennes.

Donner la main / le jeu du robot

Je ne suis pas une grande convaincue du besoin que mes enfants me tiennent la main en tout temps. Je préfère plutôt les habituer avec des consignes de sécurité et globalement ça suffit la majorité du temps.

Je leur ai appris en jouant des mots qui signifient d’arrêter de marcher ou le contraire, et régulièrement je vérifie qu’elles s’en souviennent. Ça me permets de m’assurer à distance qu’en une syllabe, je peux les faire s’immobiliser si c’est nécessaire. Ça leur donne la liberté de marcher, courrir parfois sur le trottoir en toute sécurité. Je les incite aussi à être attentives aux stationnements et autres dangers possibles.

Elles donnent la main dans deux occasions précises :
– traverser la rue
– dans un endroit public bondé

Avec le temps, nous avons créer un petit jeu qui reprends le principe des pré-requis. Je suis un robot activé uniquement lorsqu’on tiens mes mains. Si on lâche ma main, j’arrête de marcher.

Charlotte et Alice aiment beaucoup ce jeu, où elles ont la responsabilité de me tenir la main pour que je puisse marcher. Je vais faire des bruits de robots parfois pour ajouter au contexte. C’est agréable !

Ça fonctionne aussi parce que dans notre famille, la conséquence prévu lorsqu’on ne tiens pas la main est qu’on ne traverse pas la rue. C’est relié et logique.

L’autre chose que j’ai implanté, et j’en avais déjà parlé, c’est que j’ai une petite chanson associé à la traverse de la rue. Je chante dès que mes pieds touchent la rue et mes enfants ont associé cette air à tenir la main et traverser. Ça devient automatique : je chante et ils prennent ma main.

Pourquoi j’ai retiré encore plus de jouets que d’habitude cette semaine / Mode économie d’énergie.

To view this content, you must be a member of Zoé's Patreon at $5 or more
Already a qualifying Patreon member? Refresh to access this content.

J’ai activé le mode économie d’énergie / malades à relais

Depuis le jour où on célèbre l’amour; je suis en fonction mère soignante. Nuit et jour. Mes petits ont attrapés un virus. Vitesse de contagion: De 1 à 5 contaminés en 48 heures.

Ça fait donc 6 jours que je ne dort pas vraiment. Que je prends la température de l’un et de l’autre. Que je note. Que fais du peau à peau, flatte des cheveux. Accompagne des enfanfs alors que leur disponibilité émotionnelle est à – 200.

J’ai moi-même attrapé le virus d’ailleurs (well, quand les malades te toussent au visage 24/24 c’est un peu prévisible .)

Là où je veut en venir, c’est qu’aujourd’hui j’ai sentit arriver la limite de ma batterie. Vous allez peut-être avoir tendance à penser par réflexe que ce n’est que 6 jours, qu’il y a pire.

C’est vraie et moi aussi, j’ai ce réflexe. Cependant, j’avais envie de rappeler que le fait qu’il y ait pire n’annule pas la validité de ce qu’on ressent.

J’ai appris à mes enfants à respecter quand un autre humain leur dit ” stop”. Et de même, je choisi de me respecter quand mon corps me dit stop.

Bon, je ne peut pas guérir miraculeusement, mais j’ai fait de petits choix concrets pour alléger ma journée. Un repas plus simple, un film, du laisser-aller sur ben des affaires.

Je dis ça et je suis consciente que de pouvoir ralentir un peu est un privilège. Avoir quelqu’un pour surveiller les enfants pendant qu’on dort une petite sieste. Pouvoir s’offrir des aliments qui se préparent facilement ou déjà préparés.

Bref, il ne reste plus qu’un enfant malade, demain devrait aller mieux. Je teste présentement tous les trucs maisons contre la toux sur moi-même 😂.

Vous comprendrez que c’est la raison pour laquelle je suis au ralentis sur le blog aussi.

Un truc simple pour favoriser le jeu libre des poupons

La plupart des parents ont déjà remarqué que leur bébé pouvait passer de longues minutes à fixer au plafond, ou ses mains. Certains croient que c’est un signe d’ennui, mais il ne faut pas s’y tromper: lorsqu’il observe longuement, le poupon est en train de se développer. C’est que tout est nouveau pour lui, alors tout le fascine.

Voici un truc très simple pour favoriser le jeu libre chez le bébé, et pour nourrir sa capacité a observer longuement les objets.

Ne pas l’interrompre et attendre une invitation avant de mettre en mot ce qu’il voit. Ça s’applique aussi aux transitions. Avant de le prendre dans nos bras pour aller changer sa couche, on attends quelques minutes de plus si on remarque qu’il est occupé dans la contemplation de son mobile.

On observe notre bébé qui regarde sa main avec attention?

Plutôt que d’avoir le réflexe de nommer: “C’est ta main !”, on attend.

Le bébé, aussi petit soit-il, est un être social et capable.

À sa façon, il peut déjà montrer quand il est prêt a être en communication.

Ce qu’on attend, c’est une invitation, c’est à dire, qu’il cesse de fixer, bouge la tête, nous regarde carrément ou simplement s’agite, montrant qu’il n’est plus occupé. Lorsqu’il le fera, ça sera le bon moment de lui parler.

Ce faisant, nous montrons du respect pour ce qui l’intéresse en ne l’interrompant pas. Au fil du temps, le fait d’être intéressé longuement par un objet sans avoir constamment de stimulus extérieurs (le parent!) l’aidera à jouer plus facilement et longuement seul.

« Articles précédents