La couture est une activité particulièrement apprécié des enfants parce qu’elle leur permets une grande liberté de création. Ils sont très fiers de sentir qu’ils peuvent créer quelque chose de tangible (un petit toutou, un napperon, voir une décoration pour leur chambre.) D’ailleurs, le produit finis envisagé participe beaucoup à la motivation de l’enfant. Dans la pédagogie Waldorf, coudre est utilisé pour intégrer des notions scolaires comme les mathématiques et c’est ce que j’aimerais faire à long terme. Au préscolaire, nous en sommes au tout début et voici ma méthode progressive pour initier leurs petits doigts à manipuler l’aiguille.

La première étape : comprendre le mouvement.

Avant même de penser mettre une aiguille dans les mains de l’enfant, il faut créer un intérêt et rendre cette activité normale pour eux. Si les enfants apprennent c’est d’abord par l’exemple et l’envie de faire comme les adultes de leur entourage. Coudre devant ses enfants des projets simples participe à stimuler leur intérêt.

Pendant que je couds, j’offre d’abord des cartes à lacer aux plus jeunes. Être capable de passer le lacet dans un trou puis le suivant, c’est le début de la compréhension du mouvement de base de la couture. Les cartes à lacer peuvent être fabriqués avec du carton épais, un poinçon, un lacet et un petit bout de bois comme “aiguille”. On peut en faire dans des formes qui sont familières pour nos enfants comme un rond décoré en pizza, une forme d’écureuil.. Je vais également laisser les bambins farfouiller dans un panier avec des tissus variés (ce qui est super stimulant sur le plan sensoriel.)

Vivre l’expérience sur les genoux de maman

Plutôt que de simplement me voir coudre, je vais inviter mes enfants à s’asseoir sur moi. Mon objectif étant qu’ils ressentent le mouvement à travers mon corps. Ils vont observer de près ce que je fais, s’habituer au mouvement de mes mains et de tout mon corps. C’est une étape bien importante. Je vais également chantonner  ou décrire une petite histoire associé aux mouvements pour leur donner encore plus d’importance.

La première couture

C’est sur une assiette en carton que se feront les premiers points de couture de l’enfant. Je trace une forme simple (comme un poisson) et utilise un fil de broderie épais. L’enfant sera d’abord guidé par des points lui montrant où piquer. 

Compléter ce projet peut prendre 1 heure ou six mois. L’enfant délaissera parfois celui-ci longtemps avant d’y revenir, c’est qu’il n’est pas prêt.  On peut ensuite peindre à l’intérieur de nos points de couture pour apporter un autre aspect au projet.

L’évolution 

Je vais ensuite proposer de la feutrine, puis du tissus. Je vais continuer de dessiner des points de repères pour stimuler l’enfant à coudre avec régularité, et parfois l’enfant va ensuite le faire lui-même. Avec le temps, il apprendra à enfiler son aiguille seul puis sera prêt pour apprendre un côté plus technique de la couture. Normalement, ça passe par des projets qui lui tentent et qui le motivent. Mes enfants ont accès à du tissus recyclé pour créer sans limites.

Les premiers projets sont souvent axé sur des choses simples mais utiles, comme une petite sacoche créer avec 2 morceau de feutrine, une étoile pour faire une baguette magique, un napperon..