Cinq minutes pour jouer

Simplicité volontaire, bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Auteur : zoelsirois (page 2 of 9)

Menu de la semaine ( 7 au 15 janvier)

Cette semaine, j’avais envie de plats mijotés et réconfortants, tsé de la cuisine d’hiver. J’ai donc trois plats mijotés dans mon menu. Je congèle des tomates entières qui remplacent les tomates en dés.

J’essaie de mettre les recettes lorsque c’est possible mais je cuisine beaucoup à l’instinct et par habitude. Dans le futur, je tenterai de rendre le tout plus accessible.

Vous remarquerez qu’on cuisine du pain frais une fois par semaine, ça fait partie de notre routine hebdomadaire.

Soupers

1. Pâté du congélateur et légumes

2. Quartiers de patates au four avec croquettes de légumes/ farine d’amande / farine de pois chiches
3. Salade de brocoli, canneberges, haricots blancs, pommes etc. Vinaigrette balsamique / érable
4. Mijoté de patate douce et pois chiches au lait de coco à la mijoteuse (inspiré d’une vieille recette de minimalist baker que je ne trouve plus).
5. Chili aux légumineuses variées et légumes d’hiver ( tomates du congélateur)
6. Spaghetti sauce aux légumes et lentilles (Tomates du congélateur)
7. Dhal de lentilles avec légumes vapeurs et pain frais

3 raisons d’avoir des routines

Menu de la semaine (31 décembre – 6 janvier)

Maintenant que le temps des festivités et des buffets est passé, j’ai préparé un menu pour cette semaine. Pour nous remettre dans le “droit chemin” haha et reprendre notre rythme. C’est une tache que je fais chaque semaine et j’ai décidé d’en profité pour le partager avec vous. J’ajoute des accompagnements au fur et à mesure qui ne sont pas notés. Pourquoi 6 idées pour 7 jours? Pour laisser de la place pour l’improvisation.

Soupers
1. Courge spaghetti servis avec une sauce blanche, haricots blancs et légumes (*en faire plus et en mettre dans 2 pâtés pour le congélateur.)

2. Bol de riz et couscous + haricots noirs + avocats + légumes variés en garniture.

3. Sauté de légumes thaïlandais avec pois chiches et sauce aux arachides

4.Macaroni orange (courge butternut, carottes, oignons, patates douces) sur macaroni de blé entier OU en potage avec pain frais, je verrai le jour même.

5. Tofu général tao sur riz brun + légumes surgelés

6. Boulettes de légumineuses en sauce, patates pilés et légumes.

Dîners

1. Crêpes garnis (chanvre, chia, graines de tournesol, de citrouilles, fruits, noix, yogourt)
2. Assiette Pique-niques (légumineuses, sauce, craquelins, légumes, fruits, graines, noix)
3. Restants
4. Muffins anglais aux œufs, frites de pommes, crudités.
5. Salade d’épinard et petits pains aux lentilles style jambon
6. Salade de quinoa, pommes, canneberges, fromage, haricots blanc sauce à l’érable (rien de bien compliqué, huile d’olive, sirop d’érable, vinaigre balsamique ou de cidre de pomme)

Collations

Compote de pommes, smoothies, muffins, boules d’énergies, fruits frais.

Sur le même sujet:
L’alimentation simplifiée: Bien nourrir ses enfants simplement

Ce soir, mon bébé, c’est un peu différent.

Les pieds ancrés au sol, je me balance doucement de gauche à droite. Tu es dans mes bras et tu viens de t’endormir. Je respire profondément. Je veille à m’ancrer pour que tu reçoives une vibe apaisante. Je visualise. Et bientôt je te déposerai dans ton lit près du mien, mais pas tout de suite.

Je respire. Je pense à tout ce que tu es, tout ce que tu as été et tout ce que tu pourrais être. Je m’appuie sur les souvenirs de tes évolutions passés. Pour m’aider à t’accompagner dans cette nouvelle étape.

C’est que, depuis ta naissance, ça as été plutôt simple. Tu dormais sur moi, près de moi, simplement. Peu importe le moment, on vivait dans le même mètre carré. Parfois c’était avec papa aussi. Dernièrement, tu me démontres le besoin de dormir davantage dans le silence. Et c’est donc pour protéger ton sommeil que ce soir, on fait différent. Tu dormiras dans ton lit, pendant que je vivrai ma soirée d’adulte dans le reste de la maison.

Je souris en te regardant. Je souris à l’univers, à la vie. C’est la chance de t’avoir dans mes bras qui me frappe encore une fois. Je surveille ta respiration. C’est un bon indicateur du moment de te déposer.

Et alors, tu me souris. Un de ses sourire de bébé rêveur que font les nouveaux-nés sauf que tu as 4 dents maintenant.

Oh, mon bébé.

Et puis voilà, je te dépose. Je laisse ma main sur toi quelques secondes pour que le changement de mes bras au matelas soit plus doux.

Puis, je m’éloigne.

Tu dort près de moi, je suis assise sur mon lit et je t’écris ces mots. Pour cette soirée, qui marque le début d’un rythme un peu différent.

Pour avoir moins de jouets (graphique)

« Older posts Newer posts »