Cinq minutes pour jouer

Simplicité volontaire, bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Category: 0-18 mois

​Jouer avec des objets suspendus

C’est quelque chose que j’aime proposer régulièrement, autant dehors qu’à l’intérieur. Je vais suspendre parfois un ballon, des tissus de soie, un cerf-volant… Ces jours-ci, ce sont des épingles à linge prêtes à être utilisés pour y suspendre ce que l’on souhaite.

 Les poupées y ont été balancé, des tissus ensuite accrochés pour servir de balançoire… Etc.

Suivre des yeux un objet en mouvement, prévoir sa trajectoire pour l’attraper, voir comment loin il va selon la force de poussée, nommer ce qui se produit, manipuler la pince pour l’ouvrir et la fermer…. 

Ça en créer des expériences une simple épingle à linge suspendus à un morceau de laine 😉

Dehors les bébés! 20 expériences extérieures stimulantes 0-2 ans.

fb_img_1509223526808230685935.jpg

Accompagner le bébé ou le bambin, dans son développement global tout en étant dehors, c’est tout à fait possible. En fait, c’est même souhaitable, car l’extérieur regorge d’occasions de stimulation.. Ces activités sont toutes très simples, et plusieurs seront initiés par le bébé sans aucune intervention de votre part. Vous n’avez qu’à attendre une invitation de sa part (tel qu’un contact visuel) pour y ajouter votre grain de sel, en nommant, expliquant, racontant, chantant…  C’est en expérimentant, que l’enfant se développe.

Observer
– Les animaux, les insectes, les oiseaux, les humains, la vie du quartier (le camion poubelle, la construction). Les observer en mouvement. Associer chacun a l’endroit et la façon donc il se déplace. Faire des liens. Se créer des références.
– Les couleurs, textures, motifs des plantes, des fleurs, des roches.
– Des tissus colorés, un ballon suspendu qui bougent au vent. Attachés au-dessus d’eux, ou plus près du sol.
– Les enfants plus grands qui grimpent, font des culbutes, courent… Être inspiré.
– Des objets qui flottent et qui coulent dans un bac avec un peu d’eau. Découvrir la façon donc les jouets bougent dans l’eau, donc l’eau éclabousse lorsqu’on y dépose un jouet ou qu’on y tape.. Faire des liens de cause a effet, si je tape dans l’eau très fort, je reçois de l’eau au visage.

* Si le bébé ne se déplace pas seul, essayer de changer son point de vue de temps en temps en l’installant a différents endroits de la cour pour qu’il puisse observer de différents angles.

Ressentir
– Chatouiller doucement les pieds, le ventre avec des fleurs, différentes tiges ou petites plantes… Certains sont plus doux, d’autres plus rugueux. Laisser l’enfant nous le faire également.
– L’eau froide, les glaçons (faux glaçons en plastique, sécuritaires 😉 ) , l’eau tiède, la texture du gazon sec ou mouillé, du sable…
– Le vent chaud, froid sur la peau…
– Le poids du sable sur le pied qu’on vient d’enterrer. Aidez-les à cacher et trouver leur pied en jouant dans le sable.
– Marcher en tenant un tissus qui prends dans le vent, ressentir le “poids” du vent.

Entendre
– Les sons de la nature autour de lui. Au fil du temps, faire un lien entre “j’entends un sifflement” et “je vois un animal volant”.
– Suspendre un mobile qui bougera en faisant un son doux au rythme du vent.
– Laisser l’enfant expérimenter avec un bâton et différent type de matériel. Si je tape sur le sol, le son est différent de si je tape sur le dôme en métal.
– Le bruit du sable qui tombe dans un sceau en plastique, une roche dans un bol en métal, le bruit de l’eau lorsqu’elle sort d’un arrosoir vs d’un verre..

Sentir
– Créer un jardin de fines herbes et faire sentir les différentes herbes aux enfants.
– Prendre le temps de sentir les fleurs alors qu’on les nomme.
– Faire un bac d’eau et y mettre des citrons, ou des pelures d’oranges, ou un peu d’huile essentielle sécuritaire pour les enfants..
– L’odeur humide dans l’air juste après la pluie.

Expérimenter
– Remplir et vider un contenant avec du sable, des cocottes, de l’herbe….
Apprendre peu à peu que certains contenus sont plus lourds que d’autres. Qu’ils se renversent différemment.
– Utiliser une pelle de plus en plus efficacement. 
– Remplir un chariot, un bac et le transporter… Avoir un objectif simple et travailler pour l’atteindre (apporter le sable là-bas).
– Marcher sur une surface inégale, grimper, glisser… Apprendre a répartir son poids pour ne pas tomber chaque fois que le sol est en pente.
– Se déplacer dans un grand espace, courir, sauter…
– Ouvrir / fermer la porte de la maisonnette, s’y cacher, se trouver…
– Se promener ou tourner avec un ruban rythmique (fait maison 😉 ) et le voir s’envoler plus haut quand on va plus vite…

 

Quels sont les meilleurs jouets pour bébé? / Penser en terme d’actions et d’expériences

31206228_10216940445048910_1400062379609292800_n

Lorsqu’on fait notre premier tri pour devenir un milieu “épuré”, on a tendance à garder les jouets qui paraissent bien, qui semblent éducatifs. C’est rempli de bonne volonté évidemment, mais parfois, on se rend vite compte que certains objets choisis ne fonctionnent pas. Je vous partage donc une autre façon de voir les jouets qui vous aidera à mieux les sélectionner pour que les enfants (principalement les poupons) jouent avec eux, pour vraie.

(…)

D’ailleurs, quand on a un blogue sur le jeu, qu’on partage des photos de notre milieu régulièrement, une question qui revient souvent c’est : quel est LE jouet?

La question est simple et complexe à la fois. On ne peut nier qu’il existe des jouets meilleurs que d’autres, mais il existe une variété d’objets offrant la même expérience, et ce n’est pas uniquement des jouets.

Avant même d’offrir un jouet à son bébé, la base de son développement repose sur la possibilité d’avoir un lien affectif significatif avec les adultes (graduellement, ça passera d’un à plusieurs) qui prennent soin de lui.

Je tiens à le souligner ici : aucun jouet n’est meilleur pour le développement d’un jeune bébé que, par exemple, simplement faire partie du quotidien d’un adulte actif et intéressé (en porte bébé, dans les bras, dans une tour d’observation…)

(…)

Quand je prépare mon milieu pour des poupons, voilà les actions que j’essaie de favoriser par ma sélection de jeu. Ce sont toutes des actions que l’enfant cherchera à faire par lui même bien souvent et notre objectif est tout simplement de favoriser ces expériences en rendant le matériel disponible.

– Quelque chose qui fait du bruit quand on le remue.

Comme un simple hochet avec deux grelots. L’avantage ici d’opter pour un bruit naturel vs électronique, c’est de permettre au bébé de saisir les variations dans le son selon la force et vitesse qu’il utilise pour le remuer. Le bruit variera aussi s’il le laisse tomber par terre, par exemple. Chaque variable aidera notre bébé à mieux comprendre le monde qui l’entoure.

– Quelque chose qui permet de mettre dedans

Et éventuellement d’ouvrir et fermer le couvercle, lorsqu’il grandira..

Quelque chose pour se cacher, couvrir
Un tissu, une doudou.. simplement

– Quelque chose qui se transporte, qu’on peut emplir ou vider..

Des pots, paniers, sacs… Ça permet d’exploser des notions (dedans, dehors, vide, plein, à moi, à toi, etc).

– Quelque chose pour grimper dessus ou passer dessous à quatre pattes..

Que ce soit une chaise ou un escalier pour poupons..

– Quelque chose inspiré du quotidien qui a du sens
Des instruments de musique réels si on aime bien chanter, un arrosoir et des pots contenant graines et terre pendant la saison des semis, des tuques et mitaines pendant l’hiver peu importent.. Un objet que le bébé nous voit utiliser au quotidien bref.

– Quelque chose qui roule

Un ballon, bien souvent, simplement, des autos, ou des rouleaux en cartons épais.

– Quelque chose qui s’empile

De petit ou de gros, selon les moments..

– Quelque chose permettant de construire

Des cubes de bois neutres par exemple, parce qu’on peut les utiliser pour construire autant que pour remplir des pots..

– Des pots avec différentes grosseurs d’ouverture, des objets de différents poids

Pour travailler la motricité entre autres, apprendre à adapter notre façon de placer notre main pour saisir et mettre dedans…

– Quelque chose qu’on peut animer 
Des personnages et maisons par exemple: (ça peut être des bouts de bois aussi tsé !) Ici ce qu’on veut, c’est y aller pour des personnages neutres, pas de personnages commerciaux idéalement, puisqu’on veut que les enfants soient libres de jouer sans se sentir “pris dans le scénario” du modèle donné normalement par ledit personnage.– Quelque chose donc on peut prendre soin / reproduire ce qu’on voit
Une poupée ou un toutou, avec une doudou qui peut servir autant à couvrir, que de porte-bébés.. Une boîte ou un panier peut servir de lit.. Les poupons aiment beaucoup reproduire les séquences de “soins aux bébés”.

Etc..

Et surtout, un espace (en temps, en aménagement adapté) pour acquérir de l’autonomie, la vie pratique, dans le quotidien de la maison. Les petits ont besoin que les actions qu’ils posent aient du sens, autant que les adultes. Ils aiment aider pour vraie.

(…)
Ça semble beaucoup, mais selon notre budget, nos envies, tout ça peut être expérimenté avec uniquement des objets du quotidien, ou on peut y aller pour de beaux jouets…  Je vous conseille d’observer, et votre bébé vous montrera probablement les actions qu’il souhaite réaliser…

Pourquoi vos enfants ont BESOIN d’avoir moins d’objets (et vous aussi)

IMG_5457_1

C’est le premier jours des vacances, et pour plusieurs parents c’est le moment de l’année où ils vont commencer à mesurer l’ampleur de l’accompagnement que nécessitent leur enfants. C’est un débat en soi d’ailleurs; déterminer le rôle que devrait avoir le bon parent. 

Est-ce qu’un parent doit être avec ses enfants et faire office d’animateur toute la journée pour les divertir ? Est-ce que le parent à la maison doit s’occuper des enfants ET du ménage au court de la journée ? Le lâcher-prise semble l’option rêvée mais bon nombre de parents auront des standards minimum à maintenir…

Laisser les enfants jouer seuls, c’est merveilleux, mais le parent qui se veut pro-actif sait  qu’il doit(veut) assurer un minimum de présence, qu’il doit(veut) avoir le temps de remplir le réservoir de ses enfants d’amour et d’attention, qu’il doit(veut) être prêt à accompagner ces enfants au besoin..

Alors comment on y arrive ?

Et si une partie de la réponse était le minimalisme ??

Réduire le nombre d’objets dans la maison simplifie le quotidien de chacun
Pour le parent: C’est la première étape pour être plus organisé. Et être organisé, c’est un cadeau qu’on se fait à soi-même au quotidien. Retrouvé rapidement ce donc on as besoin permets d’éviter les pertes de temps et les frustrations. On économise également du temps en n’ayant pas à entretenir constamment des objets qui au fond, n’apportent rien à notre vie.

Ce même temps sera mieux utilisé à s’occuper d’humains plutôt que d’objets. Et quand je dit humain, ça inclus le parent lui-même qui pourra lire un livre lorsque les enfants dorment enfin plutôt que de continuer une bataille éternelle avec le ménage…

Pour l’enfant, une maison libre d’objets inutiles favorisera son autonomie. Il est plus facile d’accomplir une tâche lorsqu’on a pas à fouiller pour trouver ce qu’on cherche: caché derrière une pile d’objets divers…

Avoir moins de jouets l’aidera à arriver à jouer plus longuement, développer un attachement pour les jouets qu’il a choisit de garder, jouer vraiment plutôt que de vagabonder d’un objet à l’autre…

On choisira de laisser quelques jouets sélectionnés à sa vue afin de donner davantage envie à l’enfant de prendre le temps de s’asseoir et d’utiliser ces dits-jouets. On l’encourageras à être à l’écoute de son imagination plutôt que de lui proposer un objet pour répondre à chaque contexte de jeu possible.

Avec le minimalisme, il est est possible d’arriver au stade où l’aménagement de notre maison favorise l’épanouissement de chacun de ces membres. Visualisez le bonheur, si chaque jour, les objets donc vous avez vraiment besoins étaient là, prêts à être utilisés et que c’était les seuls donc vous aviez à vous soucier…

D’ailleurs, vos enfants ont besoin d’avoir un parent DISPONIBLE
Soyez honnêtes, êtes-vous déjà aller au parc avec vos enfants alors que dans votre tête, vous étiez occupés à stresser sur toutes les tâches qui vous attendaient ? Oui, vous avez fait l’effort pour eux d’aller au parc, mais vos enfants n’ont qu’une enfance et c’est un peu triste de penser que pour une raison matérielle, vous êtes en trains de manquer la chance de profiter pleinement de ces moments…

Je ne sait pas pour vous mais dans mon cerveau à moi, je vous jure que CHAQUE objet de la maison est une petite charge supplémentaire.

Ce n’est pas qu’un objet, c’est toute la charge de travail qu’il implique: d’abord le nombre d’heures travaillés pour arriver à son achat, puis le temps d’aller au magasin, de le sélectionner, de l’apporter ici, de se débarrasser de l’emballage, de l’utiliser, de le nettoyer, de l’entreposer puis un jour d’acheter une étagère pour pouvoir l’organiser…

Vos enfants ont besoin du minimalisme parce qu’il leur permettras une enfance plus douce, des heures de jeu créatif et un parent plus disponible et surtout moins stressé.

L’été est le moment parfait pour désencombrer: Les enfants jouent dehors une grande partie de la journée alors il devient plus facile de faire des tests, tenter d’éliminer certains jouets pour voir ce que ça donne. Commencez par remplir des boîtes que vous cacherez simplement. Au fil des semaines, vous verrez que ces objets deviendront oubliés et qu’ils n’étaient pas si utiles finalement et vous pourrez passer à l’étape de donner au suivant et ne garder que les objets qui vous apportent du bonheur au quotidien…

Bébé joue : 13-15 mois (récupérez les restes de noël !)

Je fait partie de ces mamans qui récupèrent les emballages (pour les ateliers découpages!), les boîtes et les choux pour en faire des jeux pour les enfants…. Voici quelques idées adaptés à bébé (qui a présentement 14 mois) pour exploitez vos restants de noël 🙂 


Des choux récupérés sur les cadeaux dans un gros pot avec un couvercle. On le dépose seulement, sans le visser et elle ouvre le pot, fouille dans les choux, les ôte, les remet, puis referme le pot…

elle aime aussi apporter des gros objets dans ses mains en feignant que c’est lourd, petit clown !!


Boîte surprises dans lesquels on cache des jouets…À ouvrir et fermer encore une fois….

Une boîte en carton transformé en maison cache-cache. J’y ai fait des portes et fenêtres de chaque côté, et des trous pour y glisser des objets. Elle s’y cache, sort, rentre par tous les côtés et s’amuse bien. Elle y lance aussi des objets.

J’avais des fleurs décoratives du dollorama qu’on peut installer sur la maison en pré-perçant de petits trous, mais elle n’as pas encore d’intérêt. L’an prochain 🙂

Un bonus: avec ses mégablocks pour faire comme les grandes qui montent leur cadeaux de noël 🙂 

En bref, ses activités préférés à 14 mois…

– Mettre de la musique avec du “beat” et danser
– Aider à “ranger” la vaisselle, les vêtements, en lui montrant où les mettre
– “Mettre dedans”
– Imiter ! Elle reproduit la pose du chat en yoga (et c’est vraiment cute!) ou essais de faire des squats…
– Faire tomber des structures faite par maman…

Activités d’Halloween approuvé par les filles – Les bébés

J’aurais aimé avoir plus de photos pour vous, mais je suis bien occupée.. Je tenais à vous concocter une liste d’idée, donc si vous avez des questions, n’hésitez pas à me demander des précisions. 
Les bébés (6-18 mois)
1. Manipuler, toucher, faire rouler, essayer de transporter une petite citrouille.
Idéalement dehors, au cas où elle soit abîmée.
2. Sac d’exploration graines et chair
Mettre des graines et de la chair de citrouille dans un grand sac ziploc de congélation, rajoutez du papier collant sur la fermeture pour plus de sécurité. Laissez bébé la manipuler. Pour un effet différent, coller le ziploc sur une fenêtre pour que bébé vois la lumière passé au travers.

3. Trésors de citrouilles
Remplir un panier avec des citrouilles jouets, toutous etc, et laissez-le le vider et re-remplir.

4. Exploration sensorielle
Laissez-le explorer du jell-o orange.

5. Peinture orange
Réserver une partie de la préparation à jell-o pour créer une peinture orangée.

6. Collage facile
Donnez-lui des gros éléments texturés (carton bombé, gros pompons oranges, formes de citrouilles en feutrine) et déposez devant lui une feuille de mac-tac du côté collant. Les éléments y colleront et décolleront et intrigueront bébé.

7. Lumière orangée
Des lumières oranges, ou une chandelle dans un pot masson orangé (dollorama) fascineront bébé. Nous avons fermés toutes les lumières et laisser des citrouilles lumineuse et une chandelle nous éclairer lors d’une soirée, au grand plaisir de mademoiselle C.

8. Première comptine d’halloween

Ici, nous chantons:
Petite sorcière, petite sorcière
Que fais-tu, Que fais-tu?
Je mange une citrouille, Je mange une citrouille
MIAM MIAM MIAM (en mangeant la bedaine de bébé)

10 activités à faire avec votre bébé de 6 mois

C’est rare mais voilà, j’avais une journée entière avec seulement le bébé.
J’ai donc trouvé pleins de petites idées d’activités à faire avec elle, et je voulais vous les partager:
1. Prendre une grande marche 
Bébé dans le pagne, et on a marché quelques kilomètres en regardant de nouveaux paysages

2. Aller à la bibliothèque
Pendant qu’elle dormais, j’ai feuilleté un magasine, puis une fois réveillée, nous avons choisis des livres d’enfants pour ses sœurs. Nous avons également profité du petit jardin de la bibliothèque pour relaxer. Il y a même des cds de berceuse à emprunter 🙂
 
3. Prendre un bain (et jouer à tap tap tap dans l’eau)
C’est super simple, mais on prends pas toujours le temps de le faire en soirée. J’ai mit de la musique que j’aime et on a joué dans le bain ensemble. Elle adorais éclabousser.
4. Partager un fruit juteux en collation
Soit dans un filet d’alimentation, ou dans les mains selon l’âge de bébé. Manger une collation en tête à tête en jasant, simplement.
5. Lui apprendre une nouvelle chose
Que ce soit un bruit de bouche, faire tape tape sur la table, imiter le bruit d’un bisou… Prendre le temps de lui montrer et de jouer à s’imiter.
6. Laisser bébé explorer des objets de grands
Tant que c’est sécuritaire. Un peu sous le principe des paniers de trésors de la maison. C’est simple, et ça leur fait plaisir. Je lui ai donné un bol de fruits jouets de ses soeurs et elle était ravie.
 
7. Faire du popcorn (pour maman) 
Juste parce que ça fait du bruit, pis c’est le fun. Par contre bébé ne peut évidemment pas en manger (ce qui en fait plus pour maman ! :p)
8. Chanter avec bébé
Pas nécessairement des comptines, des chansons qu’on aime aussi. Sinon simplement des vocalise que bébé va vouloir imiter.

 

9. Prendre des photos

 

 

10. Faire une sieste collé

 

Ou simplement jouer dans le lit, sans stress.
Top 3 des jouets préférés – 6 mois –
1. Un hochet en bois
2. Bouteilles d’explorations
3. Soie de jeu

Un espace d’éveil pour bébé; premiers jeux 0-3 mois…

Dans la liste des choses à se procurer pour un bébé, il y a “un endroit où déposer bébé et l’amuser”…

Je voulais quelque chose de simple, qui puisse s’adapter à différents âges, qui permette d’être personnalisé à souhait et évidemment, sans batteries.

Voici donc, les jouets mis à dispositions de bébé entre 0 et 3 mois..
J’essaie, de mettre un seul jouet à la fois, pour qu’elle puisse se concentrer et le découvrir, mais il arrive souvent que ses sœurs en rajoutent, et c’est pas plus grave 🙂

La base:
Un arche en bois, fabriqué à l’aide d’un goujon, et de 4 pieds en bois retenu par une chaînette. Il se plis pour le rangement..

On le dépose sur une doudou, une fausse fourrure (quand elle est nue), on peut rapidement changé de doudou si elle est salit.

Jouets à observer


– Une cordelette avec des billes en bois colorés (learning ressources) qui servaient de jouet à ses sœurs.
Ces billes peuvent être trier, enfiler sur un collier… utiles à tous les âges.
– Des lumières de Noël, surtout le soir, enroulé autour de son arche.

– Un mobile “danseur” montessori, fait-maison (comme sur la photo), il est conçu avec du papier hologramme et du fil.

– Un cadre avec une image contrasté, c’est celui qu’on met à disposition en premier dès les premiers jours.. Ici elle a moins d’une semaine.

Et quand ils tentent d’attraper, de donner un coup de pied..


– Un ballon/balle de laine avec un grelot à suspendre avec un ruban pour qu’elle y donne des coups de pieds, tente de le saisir..
– Un petit sac de coquillages suspendu à un ruban, les coquillages qui se frappent l’un contre l’autre font facilement du bruit, même simplement effleurer… à utiliser sous surveillance 🙂

Laisser bébé jouer nu…
pour qu’il puisse plus facilement se mouvoir, qu’il sente ses jambes, ses bras, son dos en contact avec son environnement… Lorsque que bébé joue nue, je la met sur une fausse fourrure douce, qui se lave facilement… Aussi, lorsqu’elle est nue, il est plus facile pour elle de ramener ses jambes près de son corps, dans sa position naturelle.. Dès les premiers jours également, on lui permettait des périodes de jeu nu…

et jouer avec elle…
Chanter des comptines, et y inclure le noms des membres de la famille…
Ici nous aimons beaucoup chanter
“(nom de bébé) aime les bisous, un bisous de maman (et maman fait smack smack), un bisou de papa(et papa fait smack smack), un bisou de (nom de grande soeur) etc.”

Chanter Ah les petits pieds les petits pieds… pour lui faire prendre conscience de son corps..

Lui faire découvrir des textures du quotidien…

Bon jeu !

 

Un cadre contrasté fait-maison pour bébé

Bébé C, 1 semaine
Comme matériel de “jeu” pour les premières semaines, j’avais préparé un cadre contrasté et c’est un succès ! Elle adore le regarder longuement.
Simple à réaliser, on peut facilement y impliquer les enfants plus vieux de la famille.
J’ai utilisé:
– Papier blanc
– Cadre en bois (dollorama)
– Crayon permanent noir

 

J’ai découpé une forme de papillon en même temps que mes grandes faisaient un bricolage semblable.. J’ai créer des textures sur celui-ci avec le crayon permanent, puis je l’ai mit dans un cadre pour qu’il se transporte partout…
Je vais probablement en refaire un nouveau pour Noel, juste pour le plaisir de faire participer la petite dernière à sa façon aux activités du temps des fêtes.

 

 Je fait attention à placer le cadre de façon à ce qu’elle puisse s’en détourner le regard quand elle est tannée.

 

Quelques autres façons d’occuper bébé lorsqu’il est éveillé et d’humeur à jouer:
-Chanter des chansons (nous aimons bien chanter “Ah, les petits pieds, les petits pieds, les petits pieds, les petits pieds de C….” en variant les parties du corps.
– Étirer doucement ses membres, et les faire se toucher entre eux pour lui faire prendre conscience de son corps.
– Varier l’origine de la source de la lumière, pour l’inciter à tourner sa tête vers celle-ci.