Une autre façon de vivre la parentalité. Bienveillance, école-maison, éducation alternative au quotidien.

Catégorie : Uncategorized ( Page 1 de 16)

Pousse-toi de là!, l’histoire d’un nouveau jeu coup de cœur

Placote lance de nouveaux jeux et nous avons eu la chance de les essayer!

La plupart des gens connaissent bien les jeux éducatifs de la marque Placote, mais ignorent que la compagnie offre également des jeux “seulement” amusants. C’est un de ces jeux qui a remporté le cœur (et les rires) surtout de mes enfants dernièrement, laissez-moi vous présentez: Pousse-toi de là!

Le plateau en hauteur offre déjà un cadre bien différent de ce à quoi nous sommes habitués, alimentant la curiosité des enfants. Et l’idée de pouvoir pousser en bas du plateau les concurrents adverses provoque bien des rires. Ici, j’ouvre une parenthèse: le jeu ne se veut pas éducatif… par contre un enfant qui a du mal avec la gestion de ses émotions pourrait trouver difficile de voir son pion être poussé.

Pour mes enfants, ce jeu renferme un univers, je les ai surpris à animer les personnages, les faire discuter alors qu’elles pigeaient les cartes…

La plus grande réussite de ce jeu, selon moi, c’est le niveau d’action qu’il contient, bien que ce soit un jeu de table, il offre une énergie très dynamique qui pourrait rejoindre des enfants qui aiment moins les longs jeux sans rebondissements réguliers. Il les gardera intéressés, puisque nous ne sommes jamais à l’abri d’être poussés à l’eau.

“J’aime le jeu parce qu’il y a des cartes rejouer un autre tour” – Charlotte, 7 ans. (Elle m’a vu écrire l’article et voulait ajouter ce commentaire.)

Pour les plus petits, Placote réinvente son fameux jeu “Qui cherche quoi ” en nous offrant “Qui cherche quoi où comment??” qui est un peu comme un grand frère du jeu précédent. Le matériel est identique, ce qui permettra aux petits de rapidement reconnaître le format. Ce qui change, c’est la profondeur des questions, ici on y intègre des concepts: par exemple, trouve le petit/grand d’un objet ou le livre fermé/ouvert..

Le jeu offre 4 univers correspondant à 4 âges cibles ainsi que des cartes “cherche partout” pour bonifier le jeu. J’ai testé ce jeu avec Laurent, 3 ans, qui a bien aimé notre partie. Suggestions: La plupart des items recherchés sont des items inspirés de ce qui fait partie du quotidien de la plupart des tout-petits, il pourrait être amusant de sortir les cartes du jeu pour les utiliser dans la vie réelle..

Avec L’attente filante 2, Placote nous propose de transformer les moments d’attentes en occasions pour soutenir le développement de nos enfants. Ce jeu, composés de cartes contenant des défis variées, est une bonne option de petit jeu rapide pour le panier du matin ou encore pour les moments d’attentes (à glisser dans le sac de mamans!). Les éléments proposés visent les enfants entre 5 et 8 ans: Virelangues, défi d’équilibre, conscience phonologique, mimes etc ..

Dès qu’ils ont vu le boîtier, mes enfants étaient prêts à jouer et sans aucune préparation, j’ai pu choisir 10 cartes et lancer notre première partie. Les défis de dictions, appelés virelangues, ont beaucoup fait rire mes enfants.


Pour mes autres coups de cœurs de la compagnie Placote, c’est par ici:

J’ai testé le nouveau jeu “Alpha-bêtes” de Placote


Histoire de raconter et de passer du bon temps en famille / Test de nouveaux jeux Placote

Transparence: J’ai reçu ces jeux gratuitement dans le cadre d’une collaboration avec la compagnie Placote. Cette article reflète mes opinions réelles.




Notre choix de faire les apprentissages en famille sans cahiers

Nous sommes en direction de la prochaine année “scolaire” en terme d’obligations légales. La frontière du passage à niveau n’existe pas vraiment en apprentissages en famille, du moins pas au début du primaire. Pour nous, ça se continue 365 jours par année.

Néanmoins, il s’agit du moment des choix pour les parents et les enfants, prennant d’assaut les librairies pour trouver le cahier parfait. Ou pas.

Les cahiers sont une invention assez pratique. Mettre sur une centaine de pages une variété de concepts, simplifier le besoin d’expérimenter pour plutôt lire et vivre sur papier l’utilité des dits concepts. Lire et travailler au crayon sur papier sur comment utiliser l’argent… sans avoir besoin d’en tenir en ces mains. Ça peut être facilitant. Par contre, c’est aussi, se limiter à bien souvent une vision, une façon de faire. Et il y a pourtant tellement plus qui existe!

Ce n’est pas nécessairement mauvais, les cahiers, c’est simplement qu’en cette saison, ça ne réponds pas à notre vie.

Et que parfois ils me rendent mal à l’aise.

Une parenthèse, un détour vers un autre sujet.

Vous allez peut-être argumenter que je ne suis pas professeur et c’est vraie. En petite enfance, il y a une chose qui fait peu de sens parfois et j’en parle souvent: c’est prêter une intention à l’enfant qu’il n’a pas. Pour que ça paraisse bien, on se convainc que l’activité a plus de profondeur qu’elle n’en as vraiment. “Oui oui, le bébé de 14 mois a beaucoup appris sur le japon pendant la semaine thématique.” Est-ce qu’il a vécu des expériences variés et est-ce que c’était enrichissant ? Oui. Mais non, le japon n’est pas à un niveau qu’il comprends pour le moment…

Et j’ai toujours pensé naïvement que c’était quelque chose réservé aux 0-5 ans. Ce n’est pas le cas, et j’ai l’impression que parfois on va utiliser des raccourcis sans compréhension de la part de l’enfant pour se convaincre qu’il apprends sans qu’il n’aille à apprendre. Pour des raisons malheureusement très semblables aux raisons expliquant ce choix au niveau du préscolaire. Fin de la parenthèse.

Donc, si on ne se base pas sur des cahiers, on se base sur quoi?

Sur la vie. Sur bien d’autres idées et façons de faire. Sur les projets, les idées venant de d’autres pédagogies ou pays.

Nous allons continuer les ateliers d’écriture (temps d’auteur) pour explorer les possibilités au niveau de l’écriture. Un temps d’auteur où chacun peut travailler sur ces projets. Un moment pour favoriser les mécanismes d’écriture dans l’ensemble, sans se limiter au cadre des savoirs prescrits.

Parfois, ça semblera plus formel, je sortirai le tableau blanc et je jouerai au professeur, quand je sentirai que c’est ce qui fonctionnera à ce moment-là. Mes enfants adorent quand je mets mon chapeau de professeur de Poudlard avec mon air sérieux et mon accent.

Nous allons continuer à lire sur plusieurs axes. D’abord les livres que les enfants lisent seuls. Choisis par eux ou suggérés par maman. Les livres lus à haute voix par le parent, porteurs de discussions. La lecture comme outil pour réaliser des recettes, comprendre un jeu, trouver des informations..

Nous allons continuer d’intégrer des activités et jeux, des projets autour des savoirs mathématiques. Je continuerai de fournir, créer du matériel de manipulation intéressant, de faire vivre les mathématiques dans la maison.

et plus encore… parce que pour nous l’école-maison c’est aussi ce privilège de pouvoir nous adapter à chaque jour, pour aller vers nos besoins actuels. C’est un grand privilège dont on oublie parfois de profiter ;).

Il m’arrive régulièrement de me surprendre à me dire: “eh bien! On dirait une activité de cahier hors cahiers!” La première qui me vient en tête : jouer au bingo. Identifier le nombre nommé oralement pour le retrouver sur sa carte… c’est quelque chose qui se retrouve sous forme bien plus plate dans des cahiers… alors que les enfants le font avec bonheur et entrain dans le cadre d’un bingo.

Il m’arrive assez souvent d’écrire pour mes enfants et alors je sort le dictionnaire, le guide de conjugaison pour ne pas faire d’erreurs… et si vous voyiez l’intérêt avec lequel observe notre façon d’écrire, un enfant dont on note les paroles… Ces petits moments, ce sont de véritables occasions d’or pour leurs apprentissages. Plutôt que d’imposer qu’ils écrivent eux-mêmes, je saisis l’occasion d’écrire devant eux et ils en retirent d’autant plus de positif.

Finalement, de temps à autres, j’utiliserai du matériel plus près des standards québécois. Parce que la réalité étant qu’un jour ils feront des examens, je veux qu’ils ne vivent pas en plus le dépaysement total des façons de faire attendus. Honnêtement ? Ce n’est généralement pas un problème pour eux, parce qu’ils n’ont jamais vécus de côté négatif avec le scolaire. Si je leur demande de remplir une feuille ou d’essuyer des assiettes parce que j’en ai besoins, ils vont le faire. S’ils ne veulent vraiment pas, il y aura une raison et je l’écouterai et on passera à d’autres choses.

Au plaisir de lire votre opinion sur le sujet.

Zoé

Autour du temps – première année

Dans les derniers mois, nous avons réalisé plusieurs projets autour du temps (année, mois, semaine, jour, heures, minutes). Ces projets touchent des compétences de la première année en univers social, mais aussi français et mathématique. Je vous propose un petit sommaire de ce que nous avons fait, mais d’abord je tiens à préciser que ces projets viennent d’abord des intérêts de Charlotte. Même un projet très pertinent est bien peu utile s’il n’intéresse pas l’enfant.

Le calendrier cadeau

Pour avoir le temps de bien l’apprécier, ce projet s’est déroulé sur environ 1 mois et demi. L’objectif : offrir un calendrier à Mamie pour l’année 2022.

La première étape consistait à se familiariser avec les saisons, mois de l’année et autres informations sur un calendrier. Bon, ceci s’est fait naturellement depuis sa petite enfance parce que nous utilisons un calendrier quotidiennement.

Des albums de littérature jeunesse sur les mois et saisons ont été proposés pendant la réalisation. Ensuite, nous avons préparé les illustrations pour chaque mois. Le premier objectif était assez simple: dégager les éléments importants caractérisant chaque mois. Notre méthodologie consistait à choisir un médium puis faire 1-3 mois avec ce médium. Un peu plus tard, c’était un autre médium ou technique mis à l’honneur pour d’autres mois.

Lorsque toutes les images étaient prêtes, nous sommes ensuite passé à l’étape 2. Nous avons utilisé des pages de calendrier sur lesquelles les dates étaient déjà inscrites, mais pas les évènements comme Noël, Pâques.. C’est elle qui a l’a fait. Nous avons ensuite repéré les dates d’anniversaire de tous un chacun. J’ai fait une liste de noms et de dates, et elle a retracé le bon endroit pour l’inscrire sur le calendrier en utilisant les mois et les dates.

Pendant qu’elle réalisait le calendrier, j’ai préparé un cycle de l’année, avec les saisons et les mois. C’est devenu une affiche de référence.

L’heure et le cycle de la journée
Un peu après avoir fait le projet du calendrier, Charlotte s’est réveillée un matin avec une question incluant l’heure précise: minuit. C’est quelque chose qui l’impressionnait beaucoup, cette heure inaccessible qu’elle n’avait jamais vu parce qu’elle dort toujours. Pour elle, minuit, c’est tard tard, c’est l’extrême. Voyant son intérêt grimper, j’ai proposé le projet de l’horloge sur 24 heures. L’idée était de créer une horloge du cycle de 24 heures pour qu’elle puisse constater le cycle de l’heure. Après l’avoir fabriqué, elle s’est souvenue du mécanisme d’horloge que j’avais mis de côté il y a quelques mois. Elle a voulu le mettre. J’ai dit oui. Rapidement, elle constate un problème puisque son horloge ne donne pas la bonne heure. Je lui explique alors le cycle de 12 heures des horloges, le mécanisme étant prévu pour celui-ci. Tout de suite, elle veut refaire une autre horloge. Cependant, ce référentiel de 24 heures restera utile pour bien montrer les heures qui passent quand on dort autant que le jour.


Fabriquer une (deux) horloge

Voici la deuxième qui est fonctionnelle!



Projet 24 heures de la vie de mon chat

Suite au projet sur le cycle de 24 heures, je lui ai proposé d’écrire la routine de son chat incluant la nuit. Nous nous sommes amusées à inventer ce que faisait le chat pendant notre sommeil, selon ce que nous connaissions de son caractère. Du même coup, ce que représente chaque heure a été discuté, renforcé alors qu’on discutait en parallèle de ce que nous, nous faisons à une heure donnée. Ce projet a eu lieu sur quelques jours, quelques phrases à la fois.



Lire l’heure avec une horloge
Maintenant que Charlotte était familiarisée avec les heures de la journée, nous avons reçu juste au bon moment un colis d’Olo fusion contenant une horloge d’apprentissage. Sur cette horloge conçue au Québec, les heures sont affichées, mais aussi les minutes/secondes. Les aiguilles de couleurs différentes aident à se souvenir laquelle est associée aux minutes, à l’heure et aux secondes. Bref, une belle façon de passer de l’heure aux minutes.

Les enfants furent très intéressés rapidement. En plus de permettre l’apprentissage de la lecture de l’heure, les nombres y sont représenté de 0 à 60, ce qui créer une occasion dans la journée de nommer ses nombres. C’est rare qu’on compte jusqu’à 50 objets mais l’heure + 50 minutes ça revient plusieurs fois dans une journée.

Plusieurs fois par jour elle s’interroge sur l’heure, la reproduisant par elle-même avec l’horloge plastifiée fournie dans l’ensemble. Je pense que de pouvoir manipuler l’horloge dans ses mains lui donne une compréhension beaucoup plus profonde de l’heure, de la façon donc les aiguilles bougent et s’unissent pour donner une heure précise.

Des livres autour du temps
Si vous avez envie de lire une série de livres qui se combinent bien avec ce thème, je vous conseille: Pour lire à voix haute: Hôtel heartwood. 4 livres, 1 par saison pour suivre les aventures d’une souris qui trouve refuge dans l’arbre abritant le célèbre hôtel Heartwood. Entre les aventures, nous percevons le rythme que chaque saison créer dans la vie de l’hôtel.

#produitreçu : J’ai reçu gratuitement l’horloge Olo fusion en tant que blogueuse. Mon opinion reste la mienne. 🙂

Autres articles pertinents:
Tour d’horizon des livres pour lecteurs débutants
Apprendre à lire et compter par le jeu – Matériel pour la maternelle / première année
Les lignes de Grognonstein – Math première année
La moufle – Math première année
Petites notes au sujet du poupon et l’hiver / Pédagogie alternative.

Tour d’horizon des livres pour lecteurs débutants

Lorsque j’ai accompagnée ma fille dans l’apprentissage de la lecture, la suite logique pour moi était de lui rendre disponible des livres adaptés à son niveau pour lui permettre de
1) pratiquer et renforcer sa fluidité
2) lui donner le bonheur de lire par elle-même

Chez nous, nous lisons énormément avec nos enfants et c’est important pour moi de favoriser l’amour de la lecture. J’ai donc été à la bibliothèque dans la section des livres débutants.

Et puis, j’ai vite constaté que niveau 1 n’égalais pas toujours niveau 1. En fait, beaucoup de maisons d’édition proposaient des livres mais le niveau variait énormément. J’ai trouvé difficile de trouver des livres qui correspondaient au tout début de la lecture syllabique.

Il existe plusieurs catégories de livres premiers lecteurs et je pense qu’il faut d’abord réfléchir à notre objectif en choisissant une série: parfois c’est le plaisir (et c’est parfait), parfois on veut qu’il voit à répétition certains mots pour renforcer son vocabulaire etc.

La méthode d’apprentissage de la lecture utilisée avec notre enfant influencera notre choix: certains livres utilisent davantage de mots pigés dans les listes typiquement vus en mots-étiquettes, d’autres vont aller vers une séquence inspirée d’une méthode syllabique ou mixte. J’ai même vu un livre écris tout en lettres majuscules (pour moi ça fonctionne moins. Je préfère les habituer au format habituel.)

Certains livres offrent des accommodements pour faciliter la lecture (lettres muettes plus pâles, sons complexes soulignés..) Ça peut être aidant pour un enfant qui débute/lit plus difficilement.

À savoir: Les livres du type Montessori sont généralement en lettres attachées.

Collection Une syllabe à la fois

La série bleue propose des lectures adapté aux enfants qui apprennent à décoder les mots par syllabes et les histoires sont de vraies histoires simples. Les personnages sont amusants. Chaque livre offre deux versions du même texte: le texte en noir et aussi le texte coloré en alternance pour aider un lecteur plus débutant à identifier les syllabes.

Collection Noé et Mila

Il s’agit de la collection préférée de ma fille. Elle s’est rapidement attachée aux personnages. Ici aussi, la progression tiens compte de l’apprentissage des sons. Cette collection vient d’europe, mais ma fille a rapidement intégrée les mots plus européens comme pull (qu’elle utilise d’ailleurs maintenant à l’écris). Il est possible de trouver (à l’intérieur de la couverture) la liste des sons nécessaires pour lire l’histoire.

Collection Mes lectures 100% syllabiques de Larousse

De nouveau, une collection axé sur la lecture par syllabes. Le texte est très simple à décoder et raconte une courte histoire. L’histoire est plus longue que les choix précédents (une trentaine de pages incluant des pages ne comportant qu’une image.)

Collection Mes lectures avec loup

Attention, ils ont 2 séries différentes avec des niveaux différents. Celle convenant aux premiers lecteurs tournent autour de différentes destinations voyages (ci-haut, Venise). Ce qu’on aime de cette collection c’est l’alternance entre le texte de l’histoire et des dialogues style BD. Ça capte l’intérêt, tout en étant plutôt accessible.

Je veux vous parler des livres au texte raccourcis, comme par exemple c’est le cas de certaines des fameuses boites à lecture de scholastique ou de plusieurs livres du type “Un conte connu simplifiée”.

Dans ces livres, le niveau de difficulté des mots choisis ne tiens pas toujours compte de l’évolution de l’apprentissage de la lecture, du son simple au son complexe.. Parfois le texte sera très court mais les mots assez difficiles. Donc, ces livres répondent davantage au besoin des enfants déjà à l’aise avec une certaine variété de mots.

Je commence à lire avec Martine

Une version simplifiée des bien connus histoire de Martine. Si votre enfant aime ces histoires, lire les aventures d’un personnage connu sera motivant. Il y a un peu plus de textes dans ces livres que les autres présentés dans l’article.

Collection l’école des monstres
Cette série ne respecte pas nécessairement l’ordre d’apprentissage des sons mais les mots choisis sont généralement assez simples. Il y a une seule phrase par page. Le thème est très attrayant pour les enfants. (Je me répète, mais si l’enfant a le gout de lire, c’est le plus important.)

Collection Éléphant et Rosie
Cette collection de peu de mots et beaucoup de drame peut être parfaite pour un lecteur débutant qui serait découragée devant un long texte. Bien que ce ne soit pas à proprement dis un livre pour débutant, il offre peu de mots et beaucoup de répétitions. Ce sont aussi des histoires vraiment intéressante pour aborder une foule de sujets.

Collection hérisson et cochon d’inde

Des bandes dessinées pour apprentis-lecteurs. C’est un format assez intéressant puisque ça peut donner le goût de lire à des enfants pour qui le format roman fonctionne moins. La difficulté des mots varie, cependant les phrases sont assez courtes.

Les livres informatifs
Je souhaitais aborder les boîtes à lecture d’un style en particulier: les livres informatifs. Pour des enfants qui sont, encore une fois, moins attiré par les courtes histoires, ça peut être une porte d’entrée vers la lecture.
J’en ai trouvé avec 2-3 mots par page autant que d’autres avec 2 phrases par page. Ici encore, le vocabulaire peut être plus difficile mais si l’enfant est intéressé, on peut toujours le lire en équipe: le parent lisant les mots difficiles.

Histoires de lire
Voici une collection québécoise qui propose des livres aux textes assez courts. Ils se distinguent par la qualité des textes. On y trouve par exemple Simon est capable, un livre dans lequel Simon fait la liste de ce qu’il est capable de faire.. Ils sont magnifiques !

Escalire
Il existe des collections spécialisés, par exemple Escalire. Celles-ci sont souvent utilisés en classe et comporte des niveaux (ABCD). Il est possible pour un parent-éducateur de s’en procurer, cependant, ils ont une durée de vie assez courte alors si vous avez un seul enfant, c’est peut-être moins rentable. Je ne les ai pas trouvé en bibliothèque.

Le dilemme de l’achat ou de la location
Plusieurs bibliothèques publiques offrent une grande variété de livres premiers lecteurs. Personnellement par contre, j’ai trouvé difficile de m’y fier pour nourrir l’intérêt de ma fille: ils étaient souvent déjà emprunté, les séries documentaires étaient classés d’une façon rendant difficile de les trouver… Certaines collections n’étaient pas à la bibliothèque aussi. Je voulais qu’elle ait le temps de les lire, relire… J’ai donc choisi d’en acheter quelques uns et j’en loue d’autres pour créer de la variété parfois.

Pour mes achats, j’aime beaucoup la librairie Martin parce qu’ils ont un grand choix de livres de type scolaire ainsi que de livres premiers lecteurs. J’utilise aussi le club de lecture Scholastic (il est possible de s’y joindre comme parent-éducateur, le saviez-vous ?)

Test de jeu: Camping en folie

Ce matin, nous avons reçu un colis surprise contenant du chocolat chaud, des guimauves et ce jeu magnifique. Dès l’ouverture de la boîte, les enfants ont eu envie de toucher les guimauves en plastique utilisées dans le jeu. Le thème est particulièrement attirant pour les petites mains, et heureusement il est rapide à préparer… C’est donc quelques minutes après l’avoir reçu que nous nous installions pour l’essayer.

Premièrement, laissez-moi introduire Ludo & Méninge, une gamme de jeu de la compagnie Gladius donc camping en folie est une des nouveautés. Cette collection regroupe des jeux éducatifs qui visent le développement de la mémoire, du langage, de l’attention etc. Ce que j’aime de cette gamme, c’est qu’on travaille des habiletés variées (mémoire, attention), c’est un peu comme si on musclait notre cerveau. 🙂

Un jeu que vous connaissez déjà peut-être de cette collection, probablement le plus connu est La fabrique à sucre. Personnellement, c’est un jeu que j’avais moi-même acheté et que mes enfants aiment donc j’avais hâte de rencontrer le petit nouveau de la gamme.

Le plateau est assez beau et permets de facilement s’organiser dans les défis. Un endroit pour chaque chose !

Le jeu Camping en folie (donc le thème, vous vous en doutez, tourne autour du camping) s’articule autour de trois défis:

– Le défi Smores
Le joueur doit observer (avec une contrainte de temps) une carte smores (deux niveaux sont disponibles) puis retourner la carte et reproduire le smores.


Le défi Chocolat chaud
Le joueur doit résoudre un casse-tête de logique afin de recréer un chocolat chaud comportant le bon nombre de guimauves de chaque couleur, en utilisant 4 pièces recto verso.

Le défi des noisettes
Le joueur observe des noisettes aux couleurs et motifs variées (Ie nombre dépend du niveau) puis, on retire une ou plusieurs noisettes et il doit nommer celles qui manquent.)
(Ceci est un résumé rapide des défis, je vous conseille de lire les instructions ET de l’adapter pour vos enfants.)


Lorsqu’on gagne un défi, nous pouvons ajouter un certain nombre de guimauves (dépendant du nombre obtenu sur le dé, on peut aussi obtenir un échange) dans le chocolat chaud au centre de la table. Pour qu’un joueur gagne, il faut que toutes ses guimauves soient sur le chocolat chaud commun.

Ici, il y a un petit quelque chose que j’aime particulièrement, c’est le mouvement des guimauves. Ok, je vous explique. Plutôt que d’amasser des guimauves quand on gagne, on les dépose dans le chocolat chaud commun. J’aime ça. J’aime que le mouvement soit de mettre ensemble nos guimauves. Ça me semble particulièrement chaleureux et rassembleur, dans l’esprit du camping. Si vous avez déjà lu plusieurs de mes avis, vous savez que pour moi ces petits détails font la différence.


Le niveau réel du jeu
Bien que noté 6 ans et plus, je vous dirais que 2/3 des défis, niveau facile, fonctionnent en les adaptant très légèrement avec un enfant de 5 ans particulièrement habitué aux jeux de société (lire ici: Alice :). )

Un dernier point à propos de ce jeu: Je trouve qu’il est bien dosé au niveau du matériel et des défis. Il est facile d’y jouer, de l’organiser, malgré les 3 défis différents proposés ayant chacun son propre matériel. Il demande de la concentration et un certain effort tout en permettant aux enfants de vivre des succès. La durée de la partie peut être modulé en choisissant le nombre de guimauves distribués au début.

Bref, un jeu très intéressant.

Transparence: J’ai reçu ce jeu gratuitement dans le cadre d’une collaboration avec mon blog. Par contre, mon opinion reste la mienne. 🙂

Zoé



« Articles précédents