Cinq minutes pour jouer

Simplicité volontaire, bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Catégorie : Routine

Le calendrier et autres outils pour faciliter les routines

Je montre une page vierge pour une question de sécurité ;).

Vers ses quatre ans, ma fille Charlotte a commencé à poser beaucoup de questions liées au temps qui s’écoule. Elle voulait savoir si nous avions prévu un rendez-vous, de la peinture ou de cuisiner le jour même et le lendemain. Ce sont des questions qui reviennent régulièrement, encore plus lorsque l’enfant s’initie aux nombres et demandera alors: ” Dans combien de dodos, on va voir mamie?” J’ai donc ressorti des outils utilisés vers les mêmes âges avec mes plus grandes.

Quand on y réfléchit, on s’en rend compte: en tant que parent, on contrôle l’horaire, la séquence des événements et notre petit la suit, sans avoir de pouvoir décisionnel. C’est pourquoi lui donner la possibilité de savoir ce qui s’en vient peut être une façon de le respecter et de lui permettre de sentir que le quotidien est un peu moins flou. Plutôt que de naviguer aveuglément et d’attendre qu’on lui dise ce qu’on va faire et où l’on va aller, il devient capable de prévoir lui aussi et de ne plus se laisser surprendre par les événements.

Il existe plusieurs façons d’intégrer notre enfant dans la planification, et je vais vous parler de quelques outils que j’utilise.

Le calendrier pour le rythme hebdomadaire

Accroché au mur de la cuisine, trône notre planificateur familial. J’utilise celui-ci depuis plusieurs années parce qu’il contient de grandes cases et qu’il est adapté aux fêtes québécoises. J’aime bien les illustrations qui sont simples et représentent la vie de famille réaliste.

La première chose qui est faite lorsqu’on ouvre une nouvelle page du calendrier c’est de dessiner les codes pour montrer les congés de papa, la présence de mes grandes, les pédagogiques. Donc, chez nous, une étoile signifie papa en congé. Un soleil signifie une pédagogique.

Une fois ceci réalisé, nous allons transférer notre routine hebdomaire sur le calendrier. Nous allons dessiner de petits dessins sur chaque case pour représenter la journée peinture, la journée cuisine, etc.. Chez nous, les jours de la semaine sont souvent associés au rythme lorsqu’on les nomme: mardi-peinture par exemple. Les plus petits utilisent ces repères fréquemment en parlant de demain comme la journée yoga, ou en expliquant qu’on va passer Halloween pendant la journée aventure.

Troisièmement, les rendez-vous et autres obligations sont également ajoutés en utilisant les autocollants. Nous allons les apposer et signifier ce qu’ils représentent aux enfants pour qu’ils le sachent.

Chaque matin, un des enfants va faire une barre sur la journée d’aujourd’hui et annoncer ce qui est prévu.

La poutre du temps pour le rythme des saisons

La poutre du temps est un dérivé du calendrier, utilisé dans la pédagogie Montessori. Nous avons lu d’ailleurs un livre de Balthazar (Balthazar et le temps qui passe) dans lequel son utilisation est expliquée et un modèle est fourni.

Le principe de celle-ci c’est qu’on la met sur un mur pour voir l’année, ses cycles au travers les saisons, les mois, et ça continuée.. Comme elle est plutôt longue, beaucoup vont choisir de mettre la poutre soit en plusieurs lignes une au-dessous de l’autre, soit quelques mois a la fois. Chez moi, j’ai choisi pour cette année de mettre la ligne pour illustrer les quatre prochains mois. Dans le passé, j’avais utilisé le principe de la poutre du temps pour illustrer ma grossesse de Laurent et ça avait été très populaire, les enfants s’y référaient. On y mets quelques repères (fêtes, saisons).

L’horloge pour la routine quotidienne

Une astuce toute simple que j’ai utilisée plusieurs fois est de transformer une horloge pour y afficher les différentes étapes de la journée. On s’en sert entre autres pour déterminer l’heure du lever, les collations, les repas, le coucher. L’enfant pourra acquérir de l’indépendance. Il pourra, par lui-même, prendre compte de l’heure et de si, par exemple, il est l’heure de se lever ou de rester couché. On peut créer des pictogrammes pour la routine et en associer les couleurs à notre horloge pour un outil encore plus précis.

Produit reçu: Cet article a été écrit dans le cadre d’une collaboration avec le site Pomango. Toutes les opinions émises demeurent les miennes.

3 raisons d’avoir des routines

La routine des enfants : tenir compte des parents

Dernièrement, sur mon blog, je vous ai parlé de ma routine quotidienne, hebdomadaire, et aussi de différentes idées à y intégrer. J’ai oublié de vous parler d’un point important: Tenir compte du parent et son unicité. Lorsqu’on met en place une nouvelle routine pour nos enfants, notre focus va généralement être sur ce qu’on pense être le meilleur pour eux. Un élément à considérer (et qu’on oublie bien souvent) c’est que pour qu’une routine soit efficace, il faut avoir envie de la respecter. Ça ne sert à rien qu’elle soit parfaite sur papier, conforme aux standards de tel ou tel pédagogie, si dans la réalité, elle est peu plaisante à vivre. Aujourd’hui donc, j’ai envie de vous inviter
à réfléchir davantage au “être ensemble” et à ce que ça signifie pour votre famille.

De petits ajustements permettent de prévoir des moments dans la journée où le parent fait, ou vit des choses qui lui font du bien. Un parent ayant ses besoins répondus sera plus disponible émotionnellement pour accompagner son enfant. L’enfant grandira avec le modèle d’un adulte sachant prendre soin de lui. Bref, tous en bénéficieront.

Apprendre à se connaître

Bien des livres proposeront des réponses bien différentes à ce qui est sensé faire du bien, supposé vous ancrer dans le quotidien. Méditer silencieusement de longues minutes, ça ne me rejoint pas mais j’ai découvert que dessiner me procure un haut niveau de détente (et ce même si je dessine mal!). J’aime également lire un livre, aller dehors, écouter de la musique québécoise et être dans une pièce où il y a une chandelle parfumée.


Une fois que j’ai une bonne idée de ce qui me ressource et de mes besoins, j’ai réfléchi à comment l’intégrer dans la routine des enfants. Ce n’est pas pour rien que mes enfants associent la chandelle aux moments de calmes, c’est parce que pour moi ça faisait du sens, car ça me fait du bien à moi aussi. Pour vous, ça peut être autre chose. De la même façon, j’ai choisi de faire une grande place a la lecture et à l’art dans nos activités et pas seulement pour les enfants: je prévois une période chaque jour ou je lis un livre a moi pendant que mes enfants lisent leurs livres autour de moi. La musique? C’est devenu un réflexe pour moi d’en mettre le matin pendant qu’ils jouent librement et que je m’active dans mes tâches.

Je vais vous donner un exemple concret de ce processus.
Au troisième trimestre de ma dernière grossesse, j’étais fatiguée. J’ai identifié le besoin de passer du temps allongée (pour me reposer physiquement) et lire (pour me reposer mentalement). Mes enfants avaient besoin de mon attention, et de calme pour se ressourcer parce qu’ils vivaient aussi un peu plus de stress que d’habitude (se faire garder plus souvent entre autres). C’est comme ça que j’ai mis au point une nouvelle période dans notre routine: Lecture et chandelle. Je m’installais, couchée sur le lit d’une de mes filles et je lisais pour elles. Après quelques livres racontées, je leur annonçais que maintenant j’allais lire un livre “d’adulte”. Je lisais donc mon livre alors qu’elles fouillaient dans le bac de livre, m’imitant avec leurs livres imagés, ou jouaient doucement près de moi. J’allumais une chandelle, de la musique douce parfois pour l’ambiance. Nos besoins étaient tous répondus et ça m’aidait beaucoup à traverser la journée (et elles aussi).

Pourquoi le planifier à même la routine des enfants?
Parce que 1, on augmente nos chances de prendre le temps de le faire.
Parce que 2, nos enfants bénéficient de nous voir coudre, dessiner, lire, danser, s’entraîner près d’eux. Ce qui as du sens pour nous, en a souvent pour eux aussi.
Parce que 3, on en vient à créer des associations (et nos enfants aussi) et ça devient naturel.
Parce que 4, on devient un parent plus disponible, parce qu’on peut réfléchir au meilleur moment pour chaque activité, a comment faire pour que ça se déroule plus facilement plutôt que d’être “pris par surprise” par des besoins soudains de nos enfants et risquer de sentir que ce n’est jamais le bon moment.

Parce que ce qu’on lit sur internet ne marchera probablement pas dans notre famille.

En fait oui, mais non, mais oui.
Disons qu’il vaut mieux y aller plus simplement, que de tomber dans la spirale de déception et culpabilité. Parfois, on oublie. On oublie de tenir compte de sa réalité et on vise “le plan parfait”. On se retrouve alors à être déçue. Déçue de nous, de nos enfants, de notre famille. “Ben voyons, peux-tu croire que mes enfants a moi, ils sont pas capable de… ” “Pourquoi moi j’y arrive pas a tenir une routine comme ça ?” Ou pire encore, parfois ça marche, mais personne n’y a vraiment de plaisir.

La vérité, c’est qu’il existe trop de bonnes choses.
J’ai une liste qui me spirale dans la tete de temps en temps, de tout ce qu’il serait bien de faire chaque jour pour mes enfants. Je vous jure, en 2019, cette énumération de “c’est bon pour le développement” n’as pas de fin. C’est ce qui rends 100 fois plus important la capacité de faire une routine centrée sur votre famille et son unicité.

Au rythme de l’enfance : Routine hebdomadaire

Après avoir travaillé sur la routine quotidienne, nous nous sommes penchés sur le rythme des semaines. Naturellement, certaines activités reviennent fréquemment au fil des semaines.

En leur attribuant une journée fixe:
– Nous aidons l’enfant à se repérer dans le temps et à savoir à quoi ressemblera sa journée.
– Nous facilitons l’organisation/planification de nos journées.
– Ça simplifie notre quotidien
– Nous faisons plus régulièrement ce qui fait du bien à notre famille et consolidons le sentiment d’appartenance en donnant des références à l’enfant “dans ma famille nous….”

Le dernier point est important, parce que l’objectif n’est jamais de nous mettre de la pression comme parent. C’est pourquoi nous choisissons des activités que nous faisons déjà et que nous apprécions. Il vaut mieux choisir des activités très simples afin d’être capable de les faire le jour prévu même s’il y a des imprévus. Ce n’est pas le moment de tenter de se convaincre qu’on fera de grands projets chaque jour, de toute façon la simplicité réponds aux besoins de l’enfant.

Bref, vos repères doivent représenter votre famille.

Les repères que nous avons choisis pour notre famille sont ceux-ci. C’est tout simple, j’ai commencé par réfléchir à ce que nous faisions régulièrement et à ce que nous aimerions faire plus régulièrement.

Journée commissions
Pour l’épicerie principalement. C’est une nécessité, alors c’est le premier que j’ai placé dans l’horaire.

Journée ménage et musique
Pourquoi musique? Pour y associer un côté qui nous représente. Nous adorons la musique! Nous créons le matin même une play list contenant les suggestions musicales de chacun et c’est dans cette ambiance joyeuse que chacun aide au ménage hebdomadaire

Journée pyjama
Une journée axée sur le repos où on ne sort pas de la maison/cour. C’est quelque chose que nous faisions déjà mais en le mettant à l’horaire, nous lui accordons plus d’importance.

Journée peinture
J’ai choisit de préciser peinture plutôt qu’art pour ne pas créer des attentes trop élevés de gros bricolage chaque semaine. On peinture, et le reste varie selon les semaines. Les enfants aiment beaucoup la peinture alors ça fait du sens, c’est une activité qu’ils demandent fréquemment. On ne refuse pas qu’ils en fassent les autres jours d’ailleurs ;).

Journée bibliothèque
C’est une activité que j’aime beaucoup, j’adore découvrir de nouveaux livres. Et nos enfants adorent lire. Ça nous permets d’emprunter moins de livres à la fois aussi en y allant souvent, on sait qu’on y retournera bientôt alors pas besoin de tout prendre chaque fois. On profite ainsi davantage des quelques livres que nous choisissons en les relisant plusieurs fois au cour de la semaine.

Journée pain
On y fait du pain pour la semaine. Parfois du pain au raisins. On prépare aussi la pâte à pizza d’avance. Les enfants aiment pétrir le pain, le voir gonfler et cuire.

Journée promenade / aventure
On sort dehors mais plus loin que les autres jours. Cette journée sera consacré aux aventures, aux sentiers de randonnée, et parfois à simplement un tour de la rue. On se laisse une marge de manœuvre pour les jours où partir à l’aventure sera plus difficile.

Une fois nos activités choisis, nous avons réfléchit à la façon logique de leur associer une journée. On fait le grand ménage avant l’épicerie, par exemple.

Ensuite, nous avons illustrés les journées sur le calendrier. Nous avons ajouté un petit dessin dans chaque case pour le mois à venir, permettant de voir l’activité du jour. Chaque matin, nous regardons le calendrier pour mettre un X sur la journée courante et planifier ce qui se passera aujourd’hui.

Voilà donc à quoi ressemble notre rythme hebdomadaire présentement.

Au rythme de l’enfance: notre routine quotidienne

IMG_3176-2.jpg

Dernièrement, nous avons beaucoup travaillé sur les rituels dans notre routine. Nous avons réfléchi davantage certains moments du quotidien pour leur donner une logique et surtout une constance d’un jour à l’autre.

J’avais plusieurs objectifs: Favoriser un déroulement en douceur sans avoir besoin de discipline, permettre aux enfants que ces moments soient prévisibles, utiliser la répétition pour faciliter les apprentissages liés a ces moments, trouver un équilibre dans la journée autant pour les enfants que les parents et rendre plus facile pour nous les adultes aussi de savoir quand telle ou telle chose sera faite et comment.

Je me suis inspirée de différents livres (voir liens à la fin du texte) et aussi de ce que nous faisions déjà et qui marchait bien. La routine au jour le jour est a un point qui me satisfait présentement, et mon prochain objectif est de m’attarder davantage a la routine de la semaine. J’aimerais attribuer des journées aux différentes activités qui reviennent (jour du pain, jour du conseil de famille par exemple) hebdomadairement pour aider les enfants a se situer dans la semaine et pour faciliter notre planification.

Charlotte (4 ans) est dans une phase ou elle s’intéresse beaucoup au temps et/ou avoir des repères dans sa journée est plus important pour elle. Elle a commencé à apprécier qu’on fasse un X sur le calendrier chaque jour et pouvoir voir ce qui s’en vient dans la semaine comme les rendez-vous notamment.

Bref, voici à quoi ça ressemble présentement une journée de semaine, principalement pour les 2 petites à la maison à temps plein (2 et 4 ans).

(Je parle au JE, mais présentement, papa en fait une grosse partie parce que je m’occupe du nouveau-né. Et il faut voir tout ça comme une version idéalisée du quotidien, dans les faits, on essaie de s’en rapprocher, mais il y a aussi la vraie vie.)

Les rituels tournent beaucoup autour des repas, comme ce sont des moments réguliers et déjà ancrés dans le quotidien, c’était logique de broder le reste autour de ceux-ci. C’est plus facile que d’essayer d’insérer des rituels dans la journée sans qu’ils aient de moment déjà routinier attaché à eux.

IMG_3113.jpg

Collation du matin
Au début de la collation, je récite une comptine qui inclus des gestes avec les doigts, la même chaque fois pendant quelque temps.  Étonnamment, ils ne se tannent pas de la répétition, ils sont fiers de le maîtriser de plus en plus. Ça les calme aussi d’avoir cette petite activité au début de la collation.

Théoriquement, on passe de la collation au jeu extérieur directement. Cet hiver on a dut réduire la fréquence de nos sorties vu les températures. J’aime bien, pendant qu’elles finissent leur collation, aller faire semblant d’habiller des enfants imaginaires en disposant leurs effets d’hiver sur le plancher comme si c’était sur des enfants. Ça les fait rire chaque fois.

Du dîner à la sieste
Juste avant le dîner, on va ranger un peu les jouets sortis pendant la matinée. Puis elles dînent, routine d’hygiène, et elles vont dans la chambre d’Alice avec un parent. Nous allumons une chandelle, et il y a une période de lecture. Notre façon de fonctionner ressemble à celle-ci: l’adulte lit quelques livres aux enfants, puis l’adulte lit un livre d’adulte qui l’intéresse en silence pendant que les enfants peuvent regarder leurs propres livres. En modelant le comportement de lire, ça les inspire habituellement à lire calmement. Je trouve ça vraiment agréable aussi, ça me donne un moment pour prendre le temps de lire. Et je trouve ça beau les voir calmes. Ensuite, on tombe dans la routine de sieste. Ma 4 ans va dans sa chambre faire des activités tranquilles, ma 2 ans dort.

Collation d’après-midi
Encore la même comptine, suivie généralement du bain cette fois-ci. Je trouve que donner le bain l’après-midi avant l’heure du souper aide vraiment beaucoup a avoir moins de stress rendu au soir.

Du souper au dodo
Après le souper, chaque enfant a une tâche (elles sont effectuées en rotations, j’ai une roue au mur pour déterminer la tâche du jour de chacun) qui tourne autour du repas. Bref, on ramasse la cuisine en famille. Les enfants vont se mettre en pyjama, brosser les dents. Elles peuvent jouer librement, faire un projet artistique ou un jeu en famille (elles aiment bien jouer à l’ogre, un jeu de poursuite avec un adulte qui fait l’ogre). Par contre, 45 minutes avant l’heure du dodo, on tombe aux jeux calmes. On allume une chandelle (j’aime les chandelles, ça transparaît dans ma journée ? :p), on tamise les lumières, on met de la musique plus douce et on s’installe au salon tous ensemble.. Les enfants peuvent alors lire, dessiner, jouer, mais on leur demande de choisir des jeux plus calmes pour ralentir le rythme doucement pendant +- 30 minutes. Ensuite, période de lecture dans la chambre et dodo.

Et sur un horaire plus “heure par heure” (bien qu’on suit davantage l’ordre que les heures)

Horaire d’un jour de semaine
(2 et 4 ans ont la maison)

6h30: Réveil et déjeuner, hygiène, habillement des petites et tournée des chambres en même temps.
7h30 – 9h: Jeux libres c’est le moment de la journée ou elles jouent naturellement le mieux ensemble sans conflits. Pendant ce temps, on fait les taches de la journée. Parfois elles aident.
9h-9h30: Jeu, livres, projet, art ou cuisine.
9h30: Routine de la collation – jeux extérieurs
11h: Jeu libre ou avec nous, livres, dessins ou préparation du dîner
12h: Routine du dîner et sieste
14h30: Réveil de la sieste, des câlins et souvent encore un livre.
15h: Routine de la collation d’après-midi
16h: Jeux, bricolages, livres ou jeu libre, préparation du souper.
17h: Routine du souper
19h30: Dodo

Les périodes de jeux varient selon leurs intérêts du moment, les saisons, etc.
Présentement, a 2 et 4 ans, il y a beaucoup de chansons, de comptines, d’histoires avec ou sans livres, de peinture, d’activités sensorielles et de jeux imaginaires. Charlotte apprécie certains cahiers d’activités et on a introduit raconte-moi les sons récemment a sa demande..

Aussi, elles vont beaucoup participer aux préparations des repas et autres activités du quotidien parce qu’elles aiment vraiment ça.

Bref, voilà où ça en est présentement. J’aimera ajouter différentes comptines à des endroits stratégiques dans la maison pour les lier à certains moments de la routine aussi, un jour 🙂

Des articles qui pourraient vous intéresser:
Du jeu structuré au jeu libre: Accompagner l’enfant vers le jeu sans directives
et
Repenser la stimulation au quotidien / Slow life et simplicité, une réponse naturelle aux besoins de l’enfant

Des livres qui m’ont inspirés

La Pédagogie Steiner-Waldorf à la maison

Heaven on Earth: A Handbook for Parents of Young Children

You Are Your Child’s First Teacher

Parents Tout Simplement !