Cinq minutes pour jouer - Zoé L-Sirois

Et s'il était possible de faire différement? bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Auteur : zoelsirois (page 1 de 28)

Mon horaire des taches (+ tout ce qu’il y a savoir sur celles-ci.)

Cette semaine, j’ai partagé en story mon horaire de tâches mais je voulais aussi prendre le temps de partager la philosophie derrière. J’ai envie de vous inviter à découvrir la routine qui se produit chaque soir chez moi entre 18h et 18h15.

Je veux commencer par quelque chose qui est important pour moi: Notre horaire de taches n’est pas autoritaire. Il n’y as ni récompense ni punitions reliés. Presque chaque semaine, je vais vider la vaisselle moi-même sans regarder le nom affiché, ou laver la table parce que ca n’as pas été fait. Cependant, en général, je m’attends à ce que chacun fasse ce qui lui as été assigné. Ce n’est pas vraiment une lutte de pouvoir ici, je mets simplement les choses en place pour que ce soit logique que ce soit fait. Ce n’est pas un outil moi contre eux mais nous ensemble. Mes enfants estiment qu’il est juste et ont envie déjà de collaborer avec moi à la base. Je ne crois pas que ça fonctionnerait sinon (ou du moins, sans un conseil de famille pour mettre les bases.)

J’ai choisis d’utiliser l’horaire avant tout pour une question d’équité et de simplicité: dans ma famille, nous avons choisis pour cette période qu’il étais plus juste de faire des rotations. Donc ici, les rotations sont indiqués clairement et chacun peut voir d’un coup d’œil qu’aujourd’hui il fait X mais demain il aura la chance d’être le chasse-tache ! Les enfants aiment l’horaire parce qu’ils se l’approprient. Ils savent exactement à quoi s’attendre. Il est plus facile d’avoir une horaire que d’essayer de se souvenir qui as vidé le lave-vaisselle hier.

Une gradation naturelle se produit au niveau des différents items et elle est connue des enfants. Par exemple, laver la table et passer le balais implique que les deux étapes soient réalisés par un grand, mais un petit apprenti ne lave que la table.

Auparavant, j’avais prévu que le même enfant garde la même tache pour mieux la connaitre et la faire de mieux en mieux. Nous avons utilisés différents outils (style cadran etc) pour signifier la rotation au fil du temps, mais celui-ci est le plus simple.

C’est un outil qui s’inscrit dans une démarche beaucoup plus large: faire fructifier l’entraide dans notre famille. C’est d’ailleurs le nom derrière la période juste après le souper pendant laquelle chacun vaque a sa mission: l’entraide.

Ca commence par l’atmosphère, chez moi, quand un enfant vide le lave-vaisselle, il choisit la musique ou le balado qu’il écoute en le faisant. Souvent c’est juste après le déjeuner et alors je ramasse la cuisine en dansant avec lui sur la musique choisis (Je passe d’Arthur l’aventurier aux Cowboys Fringuants, et au techno selon les matins. C’est vraiment drôle d’avoir accès aux univers d’enfants d’âges variés !”) Moi-même, tous les matins, je me mets de la musique pour faire ma tournée de ménage du matin.

Deuxièmement le timing, pour moi, le fait que tous soient en train de faire leur taches au même moment aide beaucoup. Personne n’est disponible pour jouer (et tous les jouets sont rangés de toute façon), tout le monde fait la même affaire donc ca devient naturel de le faire. Mes plus petits demandent des “travails” eux-aussi d’ailleurs, ils se laissent emporter par la vague. C’est aussi abordé un peu sous la forme des prérequis, c’est l’étape avant l’étape suivante dans la routine.

Troisièmement, j’essaie de favoriser une approche et un vocabulaire positif. Parfois, une habitude qu’on peut prendre et qui nuit consiste à montrer à l’enfant que nous nous s’attendons à ce qu’il ne collabore ne le fasse pas volontairement. J’essais donc d’y aller avec un vocabulaire qui décrit plutôt qu’un vocabulaire qui juge. “Le lave-vaisselle est prêt à être vidé !” plutôt que “Tu n’as pas vidé le lave-vaisselle?!?”

Le ménage de toutes les chambres as lieu le samedi. C’est à dire que chacun range sa chambre, remets de l’ordre dans ses tirroirs. Je fais le ménage des chambres des plus jeunes 1 à 2 fois par jour donc ce n’est pas une montagne de ménage à faire quand arrive le samedi. Aussi, nous faisons des rondes de tri et d’épuration environ 2 fois par année. J’accompagne alors tous les enfants dans un gros gros ménage, mes grandes sont rendus plutôt habituées et le font par elle-même au besoin.

J’ai choisis des taches qui ont un impact visuel sur l’ordre parce que c’est ce qui me semble le plus logique. Une fois que chacun as fait son travail, la maison est nettement plus en ordre et on continue la routine du soir. Quand les enfants se couchent, une grande partie du rangement de base est déjà fait et je peut me consacrer à d’autres choses.

Aussi, en ayant une tache réellement utile dans la maison, c’est tellement plus valorisant pour les enfants ! Ce qu’ils font est utile, nous en sommes évidemment reconnaissants pour de vraie, et ça c’est la plus belle motivation à y avoir selon moi. Ils voient la différence qu’ils font.

J’y ai mis une partie de l’horaire des douches parce que nous alternons entre les douches le matin et le soir selon les enfants pour répartir un peu plus le tout dans l’horaire parce que 7 douches de suite c’est un peu intense (et le dernier manque d’eau chaude!).

Finalement, je vais parfois déclarer une période d’entraide improvisée si c’est nécessaire. Par exemple : avant une fête ou après une journée particulièrement intense. J’ai créer des cartes de tâches qui divisent en 5 ce qu’il faut faire pour un ramassage général de la maison alors chacun en prends une et c’est réglé en 15 minutes.

Bref, voilà un aperçu de comment ça se déroule chez moi présentement.

Pour plus de contenu, je vous invite à faire le tour de mon blog. 🙂

Comment j’ai modifié ma perception du “gaspillage”

Il y a une semaine, j’ai imprimé environ 50 feuilles de personnages à fabriquer en papier. En moins de 24h. Mes enfants en demandaient encore et encore. Ils étaient dans le pic de l’intérêt.

Pendant une fraction de secondes, j’ai eu une pensée pour la notion de gaspillage. Est-ce vraiment acceptable d’imprimer autant de feuilles en quelques heures pour une activité éphémère ? Devrais-je mettre un frein, une limite?

Remettons-le en perspective.

Gaspiller c’est un concept très très relatif qui est souvent dans l’oeil de celui qui émets le jugement. C’est un jugement de valeur, est-ce que ce que tu fais de ce matériel est suffisamment valable de mon point de vue?

Pour moi, emballer des cadeaux de Noël avec 10000 rubans et même des emballages papiers tout court, c’est possiblement du gaspillage. Pour une personne donc c’est le langage pour exprimer son amour, au contraire, c’est logique de le faire.

Pour moi, imprimer des activités menés par l’adulte selon un thème pré-établis sur lesquels les enfants passeront moins de 5 minutes d’intérêt, c’est gaspiller. Je sais que pour d’autres, c’est l’essence de leur pédagogie. Parfois moi aussi je le fais d’ailleurs.

Donc revenons à mes enfants.

Quand ils font 50 bricolages d’affilés, déchirent du papier en tentant de découper sans interuptions pendant 1 semaines, collent en 10 minutes tous les collants du cahier ou même utilisent des jouets dispendieux de façon “risqué”.

Pour moi, ça fait du sens de consacrer ce matériel-là pour apprendre.

Lorsqu’on se trouve face à un intérêt qui vient d’eux donc, une curiosité d’explorer, manipuler et d’apprendre qui est presque impossible à susciter sur commande.

C’est une occasion à ne pas rater et que j’évite lorsque possible de freiner par ma perception du gaspillage.

L’enfant qui colle tous les collants en 10 minutes, si on n’intervient pas, vivra que si on colle sans interruptions, on arrive vite à la fin du cahier. Il se peut qu’à un niveau auquel nous n’avons pas accès, ce soit encore plus logique. Peut-être qu’il explore le concept de remplir un espace. Peut-être qu’il as inventé une histoire et des pirates prennent d’assaut la page et ça va vite dans sa tête, au rythme des péripéties.

Laisser aller l’enfant c’est lui permettre d’aller au bout de ce qu’il est en train d’apprendre.

Parfois, je crois que comme l’enfant n’est pas en mesure d’expliquer la complexité de ce qu’il fait, on y accorde moins de valeurs. L’adulte qui imprime 50 feuilles d’activités dirigés le fait pour une bonne raison et nous y accordons confiance, venant de l’enfant, c’est parfois moins naturel.

J’ai remarqué aussi que mes enfants sont très fort sur les phases. Ils ne vont pas disons découper 20 minutes chaque jour et puis coller 5 minutes et puis… ils vont découvrir quelque chose et en explorer tout les angles sans arrêts.

Si je les freines, pour tenter de moduler ces séquences, je risque de complètement transformer ce qui étais une impulsion créative en activité menée par l’adulte.

(….)

Je vous disait 50 feuilles en 24 heures mais c’est aussi 50 feuilles en 1 mois. Il faut savoir le remettre en perspective.

Pour ce qui est de l’empreinte écologique de mes enfants, je crois qu’il y a d’autres solutions que les freiner dans leurs inspirations, la plupart du temps.

Je peux vous donner un exemple: mes enfants aiment beaucoup beaucoup jouer avec de l’eau dehors l’été. Eh bien, ils peuvent y jouer de façon illimité…. avec l’eau de pluie. Ils ont inventées tellement de techniques pour en recueillir.

Aussi, en simplifiant l’environnement et d’autres gestes du genre, on contribue à ce niveau. Il y a tellement d’alternatives autres.

Bref, et si on le voyait comme un investissement plutôt que du gaspillage ?

Des cadeaux pour enfants… sans budget, c’est possible !

Il y a quelques jours, j’ai fait un guide des jouets les plus intéressants. C’est un beau guide, avec de belles idées mais je sais que le contexte fait que tous n’ont pas nécessairement un budget pour les cadeaux cette année.

Je crois vraiment qu’on peut faire plaisir à un enfant avec presque rien et j’ai eu envie de vous partager des idées pour créer des cadeaux pour chaque groupe d’âge. Parce que Noël ne devrait pas être déterminé par notre budget.

0 – 1 an
– Des bouteilles d’explorations
– Des cartes contrastés noirs et blancs en utilisant un sharpie ou de la peinture noire sur une feuille blanche(0-6 mois) ou des photos / dessins d’objets du quotidien 6-12 mois. On peut les coller sur du carton pour doubler.
– Un panier de trésors en rassemblant de “vieux” objets sécuritaires (aucun petit morceau ne peut se détacher entre autres) trouvés autour de la maison: Une brosse pour les cheveux de bébé, une spatule, un bol métallisé.. On mets une couverture par dessus et voilà un panier qui intriguera le bébé..
– Une chanson dans laquelle on intègre son prénom. On prends une comptine populaire, on la modifie pour ajouter le prénom de bébé, de ses frères et sœurs et on s’enregistre en la chantant. Il sera intrigué et aimera probablement l’écouter.
– Des carrées de tissus, foulards…. On peut essayer de trouver dans nos vêtements trop petits ou tachés, différentes textures et couleurs. On les découpe, on peut coudre le contour et ca permets de créer des carrés sensoriels ;).


2- 5 ans
– On s’enregistre en train de raconter une (ou plusieurs!) histoires pour un CD audio personnalisé. On y ajoute de petites blagues, des liens avec notre relation, ce qu’on sait de lui.
– On créer un cahier à colorier ou d’activité en dessinant pour lui.
– Un bac sensoriel avec des ingrédients de notre cuisine.
– Des instruments de musiques fabriqués avec du matériel recyclé.
– Des crayons de cires de formes amusantes, créées en faisant fondre de vieux crayons dans des moules.
– Une boite de bricolage libre dans laquelle on mets du matériel pris dans notre bac de recyclage, un tube de colle, quelques bouts de laines, du papier de soie (on peut le prendre et le réutiliser lorsqu’il est pris comme emballages de cadeau ;)), des ciseaux..
– Des coupons pour réaliser une activité avec nous plus tard dans l’année. En vraie, ou par zoom ou téléphone ;).
– De vieux chaudrons pour sa cuisine de bouette ou pour le coin cuisinette, du matériel de la vraie vie aussi pour jouer comme un combiné de téléphone ou un clavier qui ne sert plus.
– De la pate à modeler maison.
– Des items de la nature (tranches de branches d’arbres, cocottes, glands, roches spécialement esthétiques). Je connais beaucoup d’enfant qui seraient très touchés d’en recevoir !


5 ans et plus
– Le début d’une histoire qu’on as écrit pour lui.. et on l’avise que la suite viendra par la poste dans quelques temps ;). Il peut aussi inventer une suite et nous l’envoyer pour qu’on ajoute ensuite une autre suite… et ainsi de suite.

-Un mot caché réalisé spécialement pour lui avec un thème qu’il aime, des mots liés à sa famille. Il existe des sites web pour la mise en page.

– On peut préparer un petit projet qu’il pourra faire lui-même ensuite: par exemple, un projet de couture prédécoupé et pré-troué. On prépare les ingrédients pour une recette ainsi que la recette écrite qu’on adapte en ajoutant des images pour simplifier la lecture. Une chasse au trésor dans sa cour et on lui offre le premier indice.

– On fabrique un mélange mystérieux, de la slime (!) par exemple ou on prépare le matériel pour des activités scientifiques avec les instructions. Beaucoup des éléments nécessaires sont probablement déjà dans votre cuisine.

– Un jeu de mémoire avec les membres de sa famille ou un thème qu’il aime, en imprimant (ou dessinant) deux fois chaque image/photo. Ensuite, on les colle sur du carton (boite de céréales, c’est parfait) pour que le jeu soit plus solide.

– Des coupons pour réaliser une activité avec nous plus tard dans l’année. En vraie, ou par zoom ou téléphone ;).

– Un jeu d’évasion, un message avec un code secret, on peut créer pour eux un défi bref. Il existe énormément d’activités en ligne si vous avez accès à une imprimante.

– Un paquet de cartes avec les instructions pour lui faire découvrir différents jeux les utilisant (et y jouer avec lui!) Il y a tellement de possibilités avec un simple jeu de cartes.

Bref, l’idée ici est également de modifier ce qu’on considère être un cadeau. Ce n’est pas nécessaire de dépenser, on peut aussi créer quelque chose en pensant à l’enfant qui lui fera autant voir plus plaisir qu’un jouet neuf. 🙂

D’autres idées pour vous inspirer ici:
25 jeux à faire avec papier + crayons + ciseaux
50 + activités simples pour jouer avec ton enfant (2-5 ans)
Papier + crayon = créer ses propres jeux éducatifs
Récupérer + s’amuser = Peinture maison
Un espace d’éveil pour bébé; premiers jeux 0-3 mois…


Plus ils ont de jouets, moins les enfants jouent ?!? / Le jour où j’ai vidé ma salle de jeu.



Guide cadeau alternatif 2020 pour les 0-6 ans.

Chaque année, j’utilise le guide cadeau pour vous partager mes découvertes et mes coups de cœur de l’année. J’essaie de rendre le guide le plus inclusif possible en intégrant des idées répondant à des types d’enfants, des intérêts et des âges différents. Afin de répondre ensuite a mes critères a moi, ce guide ne contient rien d’électronique ou a batteries. J’essaie de favoriser les jeux ouverts, simples, animés par l’enfant.

Mes suggestions 6-10 ans suivront prochainement.


Pour mieux comprendre ma philosophie, c’est par ici: Et s’il était possible de faire différemment ?

S’équiper pour l’extérieur et prendre soin.

Avant de parler jouets (J’adore les jouets!), je veux juste glisser que c’est un excellent moment pour acheter des items qui serviront à rendre plus positifs les moments dehors, et le quotidien tout court. Je sais que certains trouveront ça plate, mais quelque chose qui facilite 100 jours peut tellement valoir la peine, et si on en profitait pour l’offrir a noël ? Pour le transformer en cadeau, on peut essayer de choisir une version mignonne ou qui est lié à l’intérêt d’un de nos enfants.


  1. Les animaux lourds Manimo
    Par exemple, j’ai vu que manimo avait sortis de nouvelles peluches lourdes au design de chat et chien. Les amis lourds comme on les appelle chez moi sont des outils de réconforts, d’apaisement. J’en ai déjà parlé en détail ici: Les animaux lourds et nos enfants lions . Ces peluches peuvent faire une grande différence au quotidien selon les besoins de notre enfant.

    2. Les sacs magiques pour enfants
    Une autre découverte récente: les sacs magiques Warmy qui sont des peluches qui servent également de sac magique. On peut le réchauffer pour apaiser, ou le refroidir pour soigner un petit bobo. Le fait qu’ils soient sous forme de toutou rend les enfants beaucoup plus réceptifs et heureux de le tenir contre eux. J’ai été vraiment étonné de l’attachement rapide de mes enfants pour ceux-ci. Ils aiment beaucoup la chaleur. Recommandé pour les 3 ans et +

    Une couverture lourde ou une lampe apaisante peuvent également être un bon cadeau dans cette catégorie.

3. Les habits imperméables
Pour jouer sous la pluie en été ou automne, et ne pas se mouiller lors des journées d’hiver plus chaudes. C’est un article que je recommande chaque année parce que c’est quelque chose qui va servir plusieurs fois par mois. La plupart des gens aiment bien la marque Muddy Buddy qui offre un bon rapport qualité-prix, mais il existe d’autres marques plus ou moins chères selon vos besoins réels. Les poignets et chevilles élastiques permettent qu’ils fassent longtemps, puisqu’on peut les prendre un tout petit peu plus grands. Je les utilise aussi pour favoriser le jeu dans la bouette des petits qui se traînent au sol sans qu’ils soient mouillés aux genoux.

4. Une loupe ou de vieux chaudrons pour enrichir le temps dehors
Ce ne sont pas tous les cadeaux qui doivent venir du magasin, si vous avez de l’équipement de cuisine non utilisé, c’est un super cadeau pour jouer dehors. Une loupe et un carnet pour observer les insectes sont aussi très gagnants.

4.5 Des rondins de bois, branches vernis, tranches d’arbres..

Vous avez accès à de l’équipement et du bois ? Vous pouvez créer des looses parts et les offrir comme cadeaux. De simples rondins de bois tranchés peuvent servir d’assiette, de biscuits, de blocs pour construire…


0 – 2 ans


5. Le jeu roule et joue, parfait comme premier jeu de société. C’est un jeu tout simple, un gros dé en peluche assorti de cartes avec différentes catégories d’actions (liés aux émotions, couleurs, parties du corps, etc.)Et ça marche. Ça incite l’enfant à apprendre les couleurs, suivre des consignes simples, s’intéresser à des notions de base.. Elle a l’impression d’avoir un jeu de société à elle, comme ses grandes sœurs.. C’est un jeu qui plaira dès 18 mois aux enfants plus “apprentissage inné” et vers 2/3 ans aux autres… On peut facilement l’utiliser de différentes façons : demander à l’enfant de nommer ce qu’il y a sur la carte, etc. J’aime particulièrement deux choses : le fait que les verbes utilisés sont variés, et surtout, qu’il y a des enfants de différents types représentés. Bref, c’est une bonne idée cadeau pour les petits 1-2 an, pour ceux qui cherchent un jeu de société adapté à ceux-ci.

6. Le dé des premiers mots de Placote afin de favoriser le langage et de donner une nouvelle dimension aux imagiers.
C’est encore une fois un jeu qui est parfait pour les petits qui aiment l’action. Des conseils sont également donnés dans le guide du parent afin de bien sélectionner les images (parmi une grande sélection de photos) pour rendre le jeu plus adapté au développement de notre enfant. On lance le dé et on nomme ce qui s’y trouve.

7. Ces véhicules et ce chariot de la marque green toy. Ce sont des jouets fait de plastique recyclé et parfait pour apporter dehors. Les couleurs sont plutôt douces pour des éléments faits en plastique, ce qui est un gros plus pour moi. Le charriot est de taille adapté aux 1-2 ans environ. Ils adorent y transporter des éléments trouvés dans la cour arrière.

8. Un canard à pousser. Oh que j’aime ce jouet qui semble venir de “l’ancien temps”. Le principe est simple: lorsque le bambin le pousse, il fait tourner ses pattes. Ses pattes frappent le sol et font un bruit qui stimule les marcheurs débutants. C’est une action-réaction naturelle, sans batteries, qui offre une stimulation sensorielle comme motivateur à l’enfant en réponse à son action. S’il marche vite, le bruit sera plus rapide. Une fois qu’il aura passé l’âge de s’amuser de cette façon de l’utiliser, le canard peut également être utilisé pour son aspect jeu. On peut retirer le bâton.

9. Le livre Une patate à vélo
J’ai acheté ce livre à Laurent vers ses 18 mois et il est absolument génial. Ce livre est le premier qui a réussi à capter son attention lorsqu’on lui lit. Chaque page le fait rire. Je trouve que la conception du livre montre une belle compréhension de la dynamique d’un jeune enfant. C’est vraiment parfait. Il adore les “Mais non, ça se peut pas!” répété avec un ton expressif, qui l’invitent à faire le non lui aussi. Si vous cherchez une façon d’intéresser un bébé plus actif aux livres, c’est vraiment LE livre selon moi.

9.5. Un vélo d’équilibre ou une poutre pour grimper, explorer l’équilibre..
Le vélo d’équilibre c’est un jouet absolument merveilleux, que les enfants aiment généralement entre 14 mois et 2 ans selon leur niveau de motricité et leur personnalité. J’aime bien l’offrir l’hiver pour qu’ils commencent leur utilisation dans la maison (dans le corridor) sur une surface plate et ensuite, vers l’été, ils sont prêts pour la transition vers l’extérieur. Je n’ai jamais eu de poutre, c’est quelque chose que j’offre au travers du matériel ouvert et libre mais c’est également un ajout intéressant dans une salle de jeu pour les 18 mois et plus.

9.5.5 Des instruments de musique ou une poupée
Il existe des instruments pour tous les budgets, certains adaptés spécifiquement pour les enfants et d’autres pas nécessairement. J’aime bien par exemple ces œufs musicaux qui sont parfaites pour les petites mains, permettent de travailler le rythme. On les utilise aussi pour jouer à la cachette sonore. Tous se cachent avec un œuf, font un son en douceur et la personne qui cherche se fie aux sons pour repérer les autres.. Ils sont supers solides donc peuvent être proposés aux enfants moins délicats avec les jouets. Le tamtam est aussi super populaire et intéressant à utiliser avec eux.

Une poupée, c’est un classique. On la choisis idéalement sans fonction spécial ni animation pour que l’enfant puisse l’utiliser dans ses jeux sans être limité par un scénario prévu. Une poupée qui peut mettre des vêtements de “vraie bébé” taille nouveau-né est un avantage ;).


2- 6 ans
10. Les picasso tiles


Ce sont des tuiles magnétiques qui permettent de construire des maisons, des tours, etc. Comme ce sont des morceaux complets (sans trous), on peut y poser des figurines. La lumière les traverse créant un reflet magnifique. Ce jouet traverse le temps: il est encore aimé en grandissant. 3 ans et +


11. Les tissus de soies
On les aime pour leur légèreté qui fait qu’ils volent quand tu cours, ils se plissent, se plient, se nouent aussi de façons variées facilement. Comme il est mince, on peut en faire une couronne en le roulant sur lui-même aussi par exemple. Il est agréable sur la peau des enfants. Ils l’utilisent comme déguisement, comme cachettes, comme porte-bébé ou les transforment pour les utiliser comme sacs.

12. Le matériel de jeu ouvert grimms et grapat
Ce sont deux marques de matériel ouvert en bois que j’aime particulièrement. Ce que j’aime du matériel ouvert, ce sont les possibilités. Notre enfant n’est pas limité par la fonction de ce qu’il a devant lui, il peut choisir librement comment il l’utilise et le transformer a tout moment dans le jeu quand ça ne lui convient plus. Les anneaux ronds sont de la nourriture et puis ensuite ce sont des robes qu’il met sur son doigt qui est un personnage.

12.2 Des animaux et figurines en bois

Pour utiliser dans leur jeux. J’aime bien les personnages neutres comme les gnomes, elfes, mais les enfants aiment recevoir aussi des personnages plus fermés comme une princesse. L’avantage du bois ici est au niveau des sensations en main, de la simplicité de la forme aussi. Bien qu’ils représentent des animaux aussi, les jouets en bois offre souvent une version plus simplifié, plus ouverte. L’animal va avoir une image distinctive de son espèce mais laisser tout de même plus de place à l’imagination. Si vous préférez le plastique, la marque schleichs vaut le détour.

12.5. Des blocs Lego et un livre de modèles pour inspirer les enfants
J’ai découvert récemment qu’en leur montrant un livre avec des modèles, ils complexifiaient ensuite de beaucoup leurs créations. Mes enfants adorent les blocs Lego comme je les ai aimés moi-même enfant. Je ne crois pas que cet article nécessite une présentation ;).

13. Des items de la vraie vie

Un vieux combiné de téléphone sans fil, du matériel de cuisine adapté aux petites mains. Des couches lavables pour nouveau-né qui seront maintenant dédiées aux poupées. Utilisez votre imagination pour réutiliser ce que vous possédez déjà. Les enfants adorent avoir de vrais items, ils ont un aura particulier.

Des jeux de société

14. L’attrape-rêve

Le principe du jeu: Les enfants doivent utiliser les tuiles représentant des peluches pour couvrir complètement un cauchemar représenté par un monstre. S’ils y parviennent, ils reçoivent des jetons rêve à mettre sur leur carte de jeu. Plus la peluche utilisée est grande, moins on reçoit de jetons. Le truc pour gagner est donc de trouver la plus petite peluche possible pour cacher complètement le monstre.

Mon coup de cœur pour ce jeu va… aux rêves ! Ces petits jetons aux images variées permettent d’ajouter une dimension au jeu: lorsqu’on vide sa carte à la toute fin, les enfants racontent leurs rêves selon les images pigées. 4 ans et plus. Distribué par Asmodee.

15. Potions Mathématiques


Ce jeu a un objectif éducatif: le dénombrement. Il offre aussi un gros facteur plaisir: chaque fois que l’enfant termine une potion, il est invité à découvrir l’effet de sa potion magique sur un goûteur. Les illustrations et les réactions font rire chaque fois, et motivent les enfants à recommencer encore et encore le jeu. Autant ma fille de 3 ans que celle de 6 ans y trouvent leur compte et le choisissent régulièrement. C’est un gros succès !

16. Sans problèmes


Voici un autre jeu de la marque Placote que mes enfants aiment particulièrement: sans problème propose aux enfants de prendre le rôle de garde-parc qui se promènent dans un sentier (au choix, l’hiver ou l’été) et trouvent des solutions aux divers problèmes qui sont sur leur chemin. Voilà la contrainte: l’enfant n’a que quelques objets (cartes pigées) pour l’aider, et il doit utiliser son imagination pour trouver différentes solutions… parfois bien imaginatives. C’est un jeu qui est aussi agréable pour le parent parce qu’on découvre l’étendue de la débrouillardise de notre enfant… Certains ont le système D bien développé.

17. Bata-waf
Ce petit jeu de poche tout simple (ainsi que la plupart de ceux proposés par Djeco) est vraiment intéressant comme premier jeu de fratrie (ou parent/enfant). Le concept est simple: c’est un jeu de bataille classique (le plus grand nombre gagne), dans lequel les chiffres sont accompagnés d’illustrations pour que ce soit plus facile pour les enfants. Il existe une version chat, et même une version pour le bain !


18. La collection Nos bons moments de Pomango
Je les ai classé dans jeux de société parce qu’ils favorisent certainement le temps passé en famille, bien que ce ne soit pas des jeux classiques de table. Je les ai testé il y a plusieurs mois (voir article ici) et ils continuent d’être utilisés dans ma famille. J’aime particulièrement celui sur la route qui as complètement modifié l’ambiance lors d’un voyage en auto plus long. Wow !

On se cotise pour offrir

une bascule, un nugget couch ou un triangle pikler ?
Ce matériel représente de gros morceaux qui sont dispendieux mais parfait pour réduire le nombre de jouets en se cotisant en famille.. Ces articles sont impressionnants mais surtout, ils deviennent rapidement un élément utilisé jour après jour. Ils permettent de transformer une pièce en univers pour les enfants.


19. La bascule arc-en-ciel de M.A fabrique
La bascule permets plusieurs utilisations au-delà de la fonction de bascule (qui est très aimé par les enfants). On peut l’utiliser comme pont pour grimper et glisser mais également comme séparateur d’espace pour créer un restaurant, une caisse, une cachette, un théâtre de marionnette improvisé..

20. Une balançoire dans la maison ?
Votre enfant as passé l’été à se balancer dehors, et si on étirait le plaisir? Avec de bons ancrages, une balançoire dans la maison peut créer de beaux moments et répondre aux besoins sensoriels de votre enfant. 🙂 C’est ce que j’ai offert pour ses 4 ans à ma fille le mois dernier d’ailleurs, je suis contente d’avoir finalement osée !

D’autres suggestions ici:
Suggestions cadeaux 1-10 ans par Zoé L-Sirois de Cinq minutes pour jouer.

Noel 2017: Les jouets préférés de la mère minimaliste

Des idées cadeaux pour le premier anniversaire de Bébé

Voir aussi: Des livres de Noël bienveillants pour les enfants

Histoire de raconter et de passer du bon temps en famille / Test de nouveaux jeux Placote

J’aime la marque Placote, ce n’est pas la première fois que j’en parle d’ailleurs et j’ai eu le plaisir ces dernières semaines de tester deux de leurs nouveautés.

Un dimanche matin, les filles mangent la collation quand je leur propose de rester à la table ensuite, j’ai un jeu à leur proposer. Oh, tout de suite ça les intéresse. J’ai des enfants très amateurs de jeux de société. 😉

Le jeu vise les 4-9 ans, ce qui est pas mal dans les âges de mes filles. Ma 10 ans bientôt 11 as eu du plaisir à participer aussi, je pense que raconter des histoires c’est universel peu importe l’âge.

Donc, le déroulement du jeu 1 est en deux étapes. On utilise d’abord le dé pour obtenir des cartes (ici, il y a le plaisir de voir se dévoiler une nouvelle carte chaque fois qu’un enfant en choisis une…. et aussi de voler).

Quand les enfants ont découverts qu’ils pouvaient se voler des cartes, c’est devenu la stratégie principale de tout le monde.

Les enfants sont surpris de la variété des possibilités aussi, les cartes ont des propositions très variées. Il y a des rires de surprises, un peu d’excitation: “Qui va avoir la carte un bras plein de boutons?”

Ensuite, dès qu’un enfant possède 5 carges (une version à 6 cartes est de l’autre côté), tout le monde doit piger pour compléter son histoire… et se préparer à raconter.

C’est mon moment préféré !

Je trouve que ce genre de jeu permets de voir la personnalité de conteur de chacun. Certains enfants y vont avec quelque chose de très collés à ce qu’ils ont devant eux comme informations et d’autres enrichissent beaucoup plus leurs récits.

Aussi, disons que parfois les cartes ont beaucoup plus de sens ensemble que d’autres… Il faut bien de l’imagination pour parvenir à lier ensemble des éléments qui n’ont aucuns liens.

J’ai prévu l’utiliser aussi comme source d’inspiration pour les enfants qui aiment créer des histoires voir les écrire aussi. 😉

Histoire de raconter : http://bit.ly/CMPJ-PLA46

(…..)

Une petite bulle d’amour et de consentement

Je remets ici ce que j’avais écrit au sujet du deuxième jeu, puis je vous donne mon avis détaillé.

J’aimerais attirer votre attention sur ce détail d’un jeu que j’ai découvert récemment parce que c’est quelque chose d’important selon moi et digne de mention.

Dans le jeu “Au lit ouistitis!”, ils ont inclus une carte pour chaque joueur qui s’apelle “Je choisis”.

Pendant la partie, il faut réaliser des actions pour endormir les dits ouistitis comme dessiner dans le dos, chanter une chanson etc, et cette carte sert de “joker”.

En tout temps dans la partie, si quelque chose te rends mal à l’aise, tu as ta carte qui te rappelle que tu peux choisir de ne pas le faire et utiliser une alternative. 🙌🙌🙌

On parle souvent qu’il ne faut pas forcer les bisoux et autres contacts physiques pour nos enfants et je trouve ça tellement sain que le droit de choisir soit normalisé dans un jeu.

Ça va plus loin que le consentement aussi, c’est une question d’apprendre à se connaître. Ça se peut que je n’aime pas entendre chanter l’autre, ce n’est pas doux pour moi, je préfère une alternative.

C’est le type de matériel que je présente à mes enfants en étant en confiance sur les valeurs véhiculés. C’est un exemple de ce qui fait que j’aime autant la marque Placote: chaque détail est réfléchis.

Ici je trouve ça vraiment important la notion de choix, de consentement et d’apprendre à se connaître et s’affirmer. Nous avons d’ailleurs un safe word dans la famille, qui signifie : “Arrête maintenant, sans discussion !”. Nos enfants l’utilisent entre eux et avec nous, si on joue à se batailler, chatouiller ou peu importe.

Mes enfants ont beaucoup aimés ce jeu; ils aiment choisir quel ouistitis ils vont endormir (celui avec la suce est le plus populaire !) et ils aiment les petites actions qu’on réalise en 1 pour 1. C’est quelque chose de très doux et j’aime le côté ludique ajouté par les réveils. Ça transforme une simple routine linéaire en jeu amusant.

Au lit oustitis! : http://bit.ly/CMPJ-PLA52

Divulgation : J’ai reçu ces deux jeux gratuitement dans le cadre d’une collaboration. Mon opinion reste la mienne.

« Articles précédents