Cinq minutes pour jouer

Simplicité volontaire, bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Page 2 de 37

Le choix des mots pour communiquer avec nos enfants

To view this content, you must be a member of Zoé's Patreon at $5 or more
Already a qualifying Patreon member? Refresh to access this content.

20 apprentissages qui se produisent naturellement dans la cuisine

 

 

Voici un survol des habiletés que votre enfant apprendra naturellement en partageant son quotidien avec vous, simplement en lui parlant, en lui permettant d’acquérir de l’autonomie et en l’impliquant dans le quotidien. Vous verrez rapidement que même si vous n’avez pas le temps de jouer des heures chaque jour et préparer des activités à la pinterest, vous en faites probablement déjà assez. Le quotidien est suffisant.

Aucuns achats requis! Ici on parle simplement de la vie ordinaire, remplis d’apprentissage pour vos petits, à partir de 18-36 mois environ. 

N’hésitez pas à vous inspirer de ces façons d’impliquer les petits. La plupart des choses peuvent être introduites avant 2 ans et se “compliqueront” naturellement au fur et à mesure que votre enfant prendra de l’expérience. Votre assistant-cuisinier deviendra rapidement de plus en plus autonome.

La cuisine

1) Sortir les assiettes/ustensiles pour elle et les autres enfants de la famille.

Dès 18 mois, on donne cette responsabilité au plus grand bonheur de la petite. Au début, elle sortira n’importe quelle nombre d’assiettes. On l’aide en lui demandant de sortir une assiette pour m, puis une pour L, puis une pour elle-même (correspondance 1-1) plutôt qu’un nombre précis. Doucement, elle sera capable de se figurer le nombre d’assiettes nécessaire pour sa famille.   Seul pré-requis : mettre la vaisselle d’enfants à leur hauteur.

2) Trier les ustensiles propres

Vers le même âge, on lui donne les bacs de rangements et on l’invite à les serrer. Au début, elle trie plastique vs métal, et en vieillissant pourra trier selon le type d’ustensiles. Encore une fois, grosse fierté pour elle à presque 2 ans. Au début on le fait avec elle, et maintenant elle organise elle-même son “espace de travail” en allant chercher les bacs de rangements d’ustensiles, les plaçant à côté du lave vaisselle, puis allant les ranger pleins.

3) Aller vider son assiette dans la poubelle/compostage

Hier, en apercevant ma cocotte de 22 mois manœuvrer son assiette pour y garder en équilibre des morceaux d’oranges à jeter, j’ai vu un bel exemple d’ habiletés qui s’améliorent au quotidien. Elle apprends à adapter l’angle de l’assiette pour éviter que quelque chose tombe.

4) Déplacer les chaises de la table

Avant de balayer après chaque repas, je déplace toutes les chaises. Rapidement, elle m’as rejointe. C’est lourd pour elle, et au début elle les prenais d’une façon qui lui compliquait la tâche. Rapidement elle a compris à force d’essais et erreur qu’en les poussant à une certaine hauteur c’était plus facile. Elle arrive aussi à trouver une solution si une chaise ne rentre pas en place. Elle développe sa capacité a résoudre des problèmes, sa force, sa logique…

5) Enrichir son vocabulaire

En m’apportant ce que j’ai besoin dans le frigo, en apprenant tranquillement la différence entre les noms de différents outils de cuisines, fruits et légumes… On met un effort particulier à utiliser des termes plus précis que général, au fur et à mesure que son vocabulaire s’étends…

6) Transvider/ remplir

Au début en jeu pendant que je cuisine, en jouant dans le lavabo avec des tasses à mesurer, puis ensuite en se versant de l’eau aux repas avec un pichet. Truc : acheter de petits pichets d’eau adaptés aux enfants. Certains y arriveront peu après leur premier anniversaire. 

7) Découvrir le froid/chaud

En manipulant un “ice pack”, une guenille tiède-chaude au quotidien, en insistant sur les mots décrivant les sensations… en lui permettant d’explorer ceux-ci… mettre quelques glaçons dans le lavabo remplis d’eau tiède et la laisser y jouer pendant qu’on fait le souper… on peut également rouler une bouteille d’eau froide sur différentes parties du corps de l’enfant pour lui en faire ressentir la sensation.

8) Découvrir des textures et plus.

En lui montrant à utiliser l’éponge… au départ en jeu (la gorger d’eau puis l’essorer), quand on lave la table… en la laissant toucher aux différents fruits et légumes et à leurs feuillages… la laisser jouer un peu de farine quand on fait des pâtés…

9) Découvrir des odeurs

Simplement en le laissant sentir nos épices, fines herbes etc quand on les sorts pour les ajouter à une recette. Prendre le temps de décrire, montrer, laisser découvrir…

10) La liste d’épicerie

Donner une feuille, un crayon et installer l’enfant près de nous quand on fait le menu de la semaine…  ils adorent faire comme nous. Découper des aliments dans les circulaires et lui laisser les coller sur sa feuille pour faire sa propre liste d’épicerie.
Plus vieux, on peut imager quelques uns des aliments à acheter pour eux et leur demander de nous les trouver à l’épicerie.

11) Cuisiner

Apprendre à couper, mesurer, brasser, ouvrir des coquilles d’œufs, suivre une recette imagée… Des instruments à la taille adapté faciliteront votre vie. On peut créer des recettes illustrés pour lui permettre de suivre la recette et nommer les ingrédients nécessaires.

12)  Manipuler un balais

Un mini balais et porte poussière a sa taille lui permettront de développer des habiletés moteurs dans une situation de vie réelle 🙂 On peut aussi se pratiquer avec des pompons en jeu, mais ramasser son propre dégât a souvent plus de sens pour eux.

13) Transporter des objets de différentes tailles/poids

Dans un atelier de stimulation que j’ai suivie à ma deuxième, on nous proposait cette activité toute simple vers 18 mois: l’enfant devait parvenir à remplir ses bras et transporter plusieurs bouteilles d’eau à la fois. Facile à reproduire au quotidien en faisant participer l’enfant à ranger l’épicerie ou transporter les vêtements propres. Travailler les muscles des bras, c’est une des première étape vers l’écriture. 

14) Placement des ustensiles (casse-tête)

On imprime, ou on dessine, un napperon qu’on plastifie, sur lequel on dessine l’ombre de l’assiette, verre, ustensiles. L’enfant dois alors associer les items aux bons endroits. C’est comme un casse-tête utile avant chaque repas 🙂

15) Plier les guenilles et débarbouillettes

Vers 2 ans, 2 ans et demi, on peut initier l’enfant à plier avec nous.. tranquillement ils deviendront meilleurs et meilleurs 🙂

16) Couleurs et nombres

En comptant à haute voix devant lui lorsque vous sortez des ingrédients après avoir annoncé le nombre requis, en nommant les couleurs représentés dans son assiette, ou en associant une couleur à un membre de la famille : “bon, charlotte veut l’assiette jaune! Trouvons -là!”…. spectateur au début, il tentera vite de vous imiter..

17) Expérimenter avec des aimants

(Attention au choix d’aimant pour la sécurité de l’enfant plus jeune) Simplement les placer et les retirer du frigo au début, puis coordonner ses mouvements afin de les utiliser pour faire tenir des feuilles. On peut coller des personnages sur des feuilles d’aimants et les découper pour en faire une scène pour jouer, ou encore décorer le frigo selon la saison.

18) Enrichir le vocabulaire plus abstrait, au quotidien.

En utilisant des mots comme “lourd, léger” (au début, on exagère l’effort en transportant un fruit lourd et l’enfant nous imite rapidement). En travaillant les concepts comme gros et petits et en les reliant à nos besoins: “Nous sommes seulement 2 aujourd’hui pour dîner, on va prendre un petit concombre, ça va suffire ! Aide-moi à trouver le concombre parfait! On a besoin d’un PETIT.”

En utilisant des mots comme “sous, dessus, dans, sur, à côté” dans nos consignes.. De temps en temps on peut tester la compréhension en demandant une consigne qui ne fait aucun sens comme “Met la tomate sur ta tête!”

19) Travailler la compréhension des consignes simples, puis double

Au début, avec des gestes pour aider l’enfant (pointer) puis sans geste lorsqu’il est prêt. En vieillissant, on peut intégrer des consignes doubles avec deux directives.. Encore une fois, les consignes loufoques feront rire l’enfant et confirmeront qu’il comprends bien les consignes.

20) La fierté d’être un membre utile de la famille

Qui contribuera à son estime de soi et son sentiment d’appartenance.. Osez-leur donner de petites tâches, les impliquer au quotidien… simplement 🙂

21) Préparer des aliments

Laver les légumes, trier les légumineuses, éplucher… Avant même la recette, il peut participer à la préparation.

22) Feuilleter des livres de recettes

Laissez-le observer, tenter de deviner la recette selon les images, se familiariser avec le format des recettes, jouer à les reproduire…

23) Parvenir à un objectif

Essuyer la vaisselle jusqu’à ce qu’elle soit sèche, couper toutes les carottes.. Lorsque l’enfant travaille en vue d’un objectif, il développe sa persévérance, son sentiment de compétence, il apprends à s’auto -évaluer (hmm, l’assiette est sèche? Oui! J’ai réussis!)

24) Porter attention aux  détails

En apprenant à distinguer une tomate mûre ou non, un raisin trop moche pour être mangé… L’enfant apprends à analyser ce qui se trouve devant lui, à bien observer et chercher des indicateurs visuelles d’un état…

Pour d’autres idées et pour intégrer vos enfants dans la cuisine, voyez cet article: Plus que brasser, intégrer les enfants dans la préparation des repas.

+ 5 autres activités à faire dans le lavabo pendant que maman ou papa cuisine
 
Pourquoi le lavabo ? Parce que ça me permets de l’avoir proche pendant que je suis au comptoir. Et que l’eau captive longtemps habituellement. Mes enfants adorent faire la vaisselle et voici d’autres variations.
 
1) savon à vaisselle + eau pour faire de la mousse + bonhommes
2) eau + objets qui flotte + objets qui coulent
3) eau + bouteille de savon à vaisselle vide remplis d’eau à presser pour la vider dans le lavabo.
4) eau + fruits/légumes en plastique à laver puis sécher.
5) eau + petits jouets + filet ou louche pour les attraper.
 
 

Ces articles pourraient vous intéresser:
Deux initiatives intéressantes pour nos enfants / La grande journée des petits entrepreneurs et #OnCuisineEnFamille

Pourquoi avoir moins de jouets (graphique)

Fermez la télé, ouvrez les enfants: 12 stratégies pour réduire / cesser l’utilisation de la télé

Besoin de plus d’inspiration comme parent ? Pour des publications exclusives chaque mois et un accès privilégié à mon univers : patreon.com/zoelsirois, cliquez ici pour un aperçu des publications exclusives présentement disponibles.

Zoé cinqminutespourjouer.com
facebook.com/cinqminpourjouer

Menu économique avec des aliments de base

Nous essayons de moins sortir de la maison pour éviter l’épicerie, et je sais que beaucoup de gens doivent faire face à une réalité difficile: faire l’épicerie avec un budget sérieusement diminué. Voici donc un menu spécial, économique, utilisant des ingrédients de base et abordables.

Pour le déjeuner:
Pain maison : cette recette peut être réalisé en inversant les quantités pour plus de farine de blé entier. J’ai tenté plusieurs variations et substitutions et ce fut des succès. 🙂
– Confiture maison : Fruits congelés + sucrant (sirop d’érable, dattes si on a un bon mélangeur). On ajoute du chia après cuisson pour épaissir.
Tartinade au chocolat maison style houmous: Cette recette, mais sans le chocolat supplémentaire, juste du cacao pour ma part. J’ai mis aussi des dattes comme sucrant.


Gruau trois façons:
(1) Traditionnel, cuit avec du liquide (eau, lait de soya, lait, compote de pomme). On y ajoute des garnitures.
(2) Du lendemain, mis au frigo la veille avec graines, fruits, yogourt/lait..
(3) En céréales type granola : J’ai joint une recette mais toutes les variations fonctionnent. De l’huile, du gruau, du sucrant, des graines ou fruits séchées.

– Muffins déjeuners ou pain aux bananes santé.

Pour les repas
On retourne vers les bases: légumineuses secs, légumes qui se conversent longtemps, pâtes.. On fait le plein de légumes et fruits congelés aussi.

-Pain dans la mijoteuse + soupe tomate, lentilles (secs) et légumes. Des tomates congelés l’an dernier sont notre base, mais des tomates en dés peuvent fonctionner.
-Patate pilée ou riz brun avec haricots blancs et légumes (céleris, carottes, haricots, ou brocoli, chou-fleur etc.) en sauce. Un peu comme des vols-au-vent.
-Spaghettis de blé entier + sauce rosée aux champignons, haricots blancs (n’importe quelle légumineuses fait)
Le lendemain, le surplus de spaghettis froid est utilisé pour faire un spaghetti terriaki pour dîner.
– Un bon gros chili : On combine ce qu’on as comme légumes et légumineuses..
– Paté chinois végétarien aux lentilles, on mets du chou-fleur ou des patates douces dans les patates.
– Pitas arc-en-ciel: garnis d’humus, graines et salade de carottes.
– Sautés de légumes, légumineuses ou tofu et sauce simple fait maison.


Encore plus d’économie, on utilise tout.
-Bouillon de légumes fait avec les épluchures des légumes ci-haut (Congeler pour utilisation ultérieure)

Deux initiatives intéressantes pour nos enfants / La grande journée des petits entrepreneurs et #OnCuisineEnFamille


Afin de permettre aux enfants de profiter de ce temps pour développer leur créativité et leur sens d’entrepreneuriat, La grande journée des petits entrepreneurs offre cette année l’inscription gratuitement.

En inscrivant la petite “entreprise” de nos enfants, on obtient un coffre à outils qui facilitera et les guidera dans la création de leur première petite entreprise. C’est un projet vraiment stimulant, et je le proposerai aux miens. Le gros avantage de ce genre de projets, c’est qu’il leur donne envie de calculer, créer, travailler fort, écrire dans un contexte ou il y a un objectif, un but bien défini et bien réel. Les enfants sont enfin pris au sérieux dans leur envie de vendre des fleurs aux passants et les outils leur permettent d’emmener ça un peu plus loin.
(Mes enfants, par eux-mêmes, ont ressenti ce vibe de créer une entreprise vers 5-6 ans… D’où les fleurs qui ont finalement été distribuées gratuitement aux voisins. J’ai moi-même souvenir d’avoir fait du porte-à-porte vers 5-6 ans avec un petit voisin pour distribuer des porte-clés faits en perles haba.. 😉 )

Il faut cependant savoir qu’il est possible que la grande journée soit reportée vu la situation. Des alternatives sont présentement étudiés par les organisateurs.

La Tablée des Chefs et la Fondation pour l’alphabétisation, de leur coté, ont lancé #OnCuisineEnFamille. Afin de promouvoir la lecture et le temps en famille passé dans la cuisine, 4 capsules vidéos, un fascicule de recettes contenant également des trucs pour cuisiner en famille ont été lancés.

Vous savez déjà probablement que je suis une grande convaincue du bienfait de cuisiner avec mes enfants, c’est pourquoi je souhaitait souligner leur initiative.

Si vous décidez de relever le défi, vous pouvez partager vos photos en utilisant le  #OnCuisineEnFamille. 🙂

Trois routines en trois semaines ou comment s’adapter constamment

To view this content, you must be a member of Zoé's Patreon at $5 or more
Already a qualifying Patreon member? Refresh to access this content.
« Articles précédents Articles plus récents »