Cinq minutes pour jouer

Simplicité volontaire, bienveillance, parentalité positive et pédagogies alternatives au quotidien.

Page 2 of 23

Des livres de Noël bienveillants pour les enfants.


Cette année, j’ai eu envie d’acquérir certains livres de Noël. J’aime la
bibliothèque, mais tous les livres sur ce thème sont réservés en décembre (ce qui est bien normal) et j’ai pris le temps de sélectionner ceux qui dureraient longtemps. Je voulais leur offrir des classiques, qu’on relirait chaque année.
Je vous les présente et je vous détaille ce que j’aime de chacun.

Quand le père Noël était petit…

C’est mon coup de cœur. On suit l’enfance de Noël , un petit garçon bien
particulier. Ses parents, toujours bien fiers de lui et particulièrement
bienveillants, sont un exemple magnifique de relation parent-enfant. Les enfants aiment rire et remarquer les ressemblances entre ses goûts d’enfants et son métier futur.

Plume et les cadeaux de Noël

Celui-ci, ce que j’aime c’est premièrement les illustrations magnifiques et deuxièmement l’histoire toute simple, axée sur de belles valeurs. Plume le petit lapin remarque que ses amis ont froid, alors elle leur tricote de quoi les réchauffer comme cadeau. J’aime qu’on mette de l’avant le fait d’être attentionné, de prendre soin plutôt que des piles de cadeaux.

Falalala, une chanson de Noël

Ce livre original est en fait, une chanson. On reprend l’air de la chanson classique: Falalala. Et on y ajoute des paroles qui décrivent ce qui se passe sur les images. Et de l’action, il y en a ! Ce que je remarque, c’est que le vocabulaire est plutôt riche (autant les noms des animaux que les adjectifs les décrivant), et comme c’est une chanson, c’est une belle façon d’introduire un vocabulaire de grande qualité aux plus petits. C’est également un beau livre pour improviser un cherche et trouve. 🙂

 

Le lutin trop petit

Cet album propose une histoire qui parle du fait que chacun peut trouver un rôle important au sein de sa société/famille, aussi petit soit-il. Les enfants apprécient ce genre de livre et s’identifient au lutin qui se fait dire de façon répétée qu’il est trop petit pour ci ou pour ça.

Le Noël des bonshommes de neige
Ce livre dépeint un univers un peu magique, où on tente d’imaginer ce que font les bonshommes de neige pour célébrer Noël. C’est amusant de pouvoir voir nos traditions adaptées en version enneigée. Les enfants l’apprécient, car ça part de quelque chose de prés de leur réalité. 

 

 

 

Voici d’autres livres suggérés par les membres de mon groupe ou que j’ai sélectionnés mais pas encore lut.

 

Pour plus d’idées autour de Noël: Et si on se préparait pour Noël ?

Et si on se préparait pour Noël?

Dans la pédagogie Waldorf, il y a cette importance accordée aux préparatifs qui résonne beaucoup avec moi. Lorsqu’une date spéciale approche, comme Noël, les enfants sont invités à créer, cuisiner, préparer, entendre. Les semaines précédentes Noël sont pour moi un moment clé d’apprentissages et de souvenirs en famille. Le fait de lier toutes ces activités aux préparatifs rend le tout plus motivant évidemment, et participe à savourer l’anticipation des temps festifs.

La période de célébration est nommée “festival”, et peut être adaptée à notre réalité: comme toutes les traditions, plus celles-ci nous ressemblent, plus c’est facile de les suivre. Voici donc une série d’idées et d’inspirations pour préparer Noël.

Une ambiance de Noël sur fond de musique et d’histoires

Pour mes petits, j’avais envie de créer des traditions fortes. J’avais envie qu’elles associent par exemple un CD de musique au mois de décembre de leur enfance (dans les faits, elles l’écoutent toute l’année haha). Avec la hausse des services sur demande incluant la musique, les bibliothèques, nos enfants ont beaucoup de variétés dans leur quotidien. C’est vraiment une richesse parfois, mais je trouve aussi qu’avoir quelques ancrages, toujours les mêmes, c’était important. J’ai donc une petite boîte dans mon sous-sol avec du matériel (livres, CD) qu’on ressort chaque année en décembre. C’est intéressant parce qu’alors qu’ils grandissent, ils retiennent des aspects différents de chaque histoire ou chanson.

Plateaux Montessori autour des cartes de Noël

Plusieurs enfants auront envie d’autonomie pour réaliser leurs cartes, et je trouve que c’est une très bonne occasion d’utiliser des plateaux inspirés de la pédagogie Montessori. Par exemple: en séparant en séquence les étapes pour fabriquer la carte, en créant un bricolage avec modèle dans un plateau. Une activité toute simple que j’aime bien consiste à créer des étiquettes-modèles (ou cartes en trois parties) contenant le nom des personnes significatives pour l’enfant. Selon son niveau de développement et ses intérêts, il peut reproduire les prénoms avec des lettres mobiles, dans le sable, en écrivant, avec les aimants d’un tableau magnétique.

Lorsque j’envoie une carte réalisée par mes enfants, j’ajoute toujours une mention demandant aux gens d’appeler l’enfant pour les informer de la réception. C’est vraiment excitant pour eux de constater le chemin parcouru, et l’efficacité de la poste.

Noël est fait de petits gestes

Au-delà des cadeaux, le temps passé ensemble. Personnellement, je crois que poser une série de petits gestes (coudre, donner, cuisiner, poster des cartes) qui ont une signification forte est tellement plus important que le côté “surprise” et gâteries. Bien sûr, les enfants n’oublient pas le grand jour des cadeaux, mais moi ce donc j’ai envie de me souvenir, c’est de leur fierté lorsqu’ils créent un cadeau simple en bricolant ou cousant. C’est pour cette raison, et également pour voir leur sentiment d’appartenance fleurir, qu’on met l’emphase sur tous ces préparatifs. Vous remarquerez peut-être que les pédagogies alternatives accordent beaucoup d’importance aux travaux manuels. Je pense que même (surtout!) en 2019, il est pertinent pour un enfant de vivre l’expérience de passer des heures sur un projet. C’est quelque chose de précieux.

Une occasion de découvertes

Finalement, quelque chose que je fais, année après année, c’est de décomposer pour eux ce qui compose les fêtes de Noël pour leur offrir la possibilité de l’utiliser, l’expérimenter, dans leurs jeux. Un sapin en bois dans le coin jeu, des carrés de tissus pour jouer à emballer des cadeaux, des boucles, des maisons / formes de maisons pour créer leur propre village de Noël. Pour les touts petits, j’ai créé une “boule de neige” format géant avec un grand pot en plastique solide, de la fausse neige, un sapin… Il est important pour moi de ne pas l’offrir dans un contexte dirigé, je le dépose simplement, parfois je créer une scène qu’ils peuvent ensuite utilisé ou non. Je ne commente pas puisque j’ai confiance qu’ils créent l’univers qui répondent à leurs besoins. Mon objectif c’est simplement d’ouvrir les possibilités et également de leur donner un espace de oui. Sans s’en rendre compte, on va chez une tante et on se retrouve avec des “non, les décorations c’est pour les yeux, et les belles boucles ne doivent pas être brisées et… “ Il y a tellement de découvertes et de jeux qui peuvent surgir naturellement lorsque l’environnement résonne avec leur vécu. 

Joyeuses fêtes !

Ps: Jusqu’au 21 décembre: le code cinqminutes-promo vous donne 15% de rabais sur le site de Pomango.

Ps2: Cet article a été écrit en collaboration avec Pomango, c’est pourquoi vous y trouverez des liens.

Ce moment où personne ne souhaitait ranger les jouets

C’était une après-midi d’automne, la veille d’une tempête à en croire les prévisions.

Ce fut le moment de ranger les jouets. L’annonce fut accueilli avec une vive opposition, en fait pour tout dire, la réaction des enfants était presque démesuré. Un ” oui mais ma soeur ne range pas! ” fusa, suivi d’un acte de colère.

Ma première réaction ne rentre dans aucun guide du parfait parent bienveillant, disons que mon ton était un peu sec (et ça n’aida en rien ma cause.)

Alors j’ai prit une respiration. J’ai réfléchit en accéléré à pleins d’idées : la gratitude, l’importance accordée à l’ordre dans le rangement et les croyances attachés, le prendre soin, le modèle etc etc.

J’ai d’abord proposé à l’enfant fâché d’utiliser une des méthodes de retour au calme.

Ensuite, j’ai entrepris de ranger les jouets et je me suis mise à chanter… : ” Merci le ballon, de nous permettre de jouer à te faire rouler. Oh merci la mitaine pour Laurent qui aimes te mordre… “

Charlotte, Alice, et Laurent me regardaient.

Je me suis concentrée à ressentir la gratitude pour chaque objet plutôt que la frustration de devoir serrer. Et je souriait en regardant chaque objet dans mes mains. C’est quelque chose que j’essaie de faire régulièrement dernièrement: cultiver la gratitude.

Je n’avais aucune attente envers les enfants. Ranger à ce moment précis était mon besoin et les circonstances ne valaient pas une lutte. D’ailleurs, quand j’y pense de façon neutre, sans le filtre du tout ou rien, elles rangent volontairement 90% du temps.

À un moment, j’ai eu un blanc et j’ai demandé de l’aide pour attribuer une fonction à un jouet. Puis, elles se sont senties interpellées, et j’ai rapidement put voir une des filles m’aider en chantant elle aussi. C’était celle qui s’était d’abord opposé le plus vivement. L’autre observait.

5 minutes dans notre journée.
Que j’avais envie de partager.

Et juste après, j’ai sentit un regain d’énergie, de positivité… C’est l’effet d’aller vers le positif plutôt que le négatif.

(Ma salle de jeu est épuré, ce qui fait que ça ne prends jamais des heures, ça aide à rester zen, aussi.)

Suggestions cadeaux 1-10 ans par Zoé L-Sirois de Cinq minutes pour jouer.

Voici mes suggestions cadeaux pour 2019, choisis avec mon expérience de maman de cinq et mon amour des jouets.

Mes critères pour choisir un jouet sont généralement ceux-ci: sans batteries, pertinent pour l’enfant, amusant. Bien que beaucoup des jouets sont inspirés des critères des pédagogies alternatives, vous trouverez également des classiques.

1-3 ans


3-6 ans

6 – 10 ans

Pour d’autres idées: consulter celui de l’année 2018 ou 2017

Demain, je ne sortirai pas dehors / C’est pour mon équilibre mental.

Je suis une grande convaincue des bienfaits de jouer dehors. Je pense que l’idéal pour un enfant c’est d’y passer le plus de temps possible peu importe la saison. J’acclame de tout mon cœur quand un auteur déclare que les petits devraient passer 4 heures par jour dehors pis qu’il n’y a pas de mauvaise température, que de mauvais habillements.

Mais personne ne parle du fait que mettre les bons vêtements en couches d’oignons sur l’enfant, c’est tout un contrat. Pour une raison obscure, je pouvais habiller 3 poupons et 2 grands de mon service de garde en moins de temps que ça me prends pour un seul de mes enfants. 🤷

C’est toujours ça hein en passant, nos enfants sont ceux qui demandent le plus, c’est bien normal.

Je ne suis pas fâchée, j’ai persévéré en sachant que d’ici janvier la tendance inversera : plus de temps dehors que de temps pour s’habiller.

Par contre, avec le temps, j’ai appris mes limites. Pour être bienveillante avec les autres, il faut savoir être bienveillante avec soi-même. C’est pourquoi je me permets de ME donner les conditions gagnantes plutôt que de tomber dans un cycle de culpabilité pis de “à boutte!!!”.

Alors demain on ne sort pas, parce que je fais le plein d’énergie pour l’activité : on s’habille pour aller dehors de mercredi. Je reconnais le statut de cette étape comme étant une activité à part entière. Parce que c’est pleins de bénéfices pour nos enfants de prendre le temps de.

Bref, j’avais envie de te dire de ne pas te sentir coupable si aller dehors est laborieux, pis que tu te choisis. ❤️

PS: J’ai même créer un poème pour l’habillement avec des images.

PS2: les mitaines. Juste. Les mitaines

« Older posts Newer posts »